Ma Photo

septembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Révélateur Attali | Accueil | Attention, sondages »

01 février 2008

Commentaires

noop

L'Ump et Sarkozy connaissent des sondages difficiles (on sait tous ici ce que valent les sondages et l'usage qu'en font les médias...).
Il est notable aussi que le Ps a du mal a profiter de ce phénomène.
Je vois mal Paris et Lyon échapper à la gauche tant leurs challengers de l'Ump sont "charismatiques"...
Mais pour le reste je trouve qu'il est bien difficile de se prononcer sur l'impact de la baisse de popularité de Sarkozy.
J'ai l'impression qu'aucun des deux camps ne sais trop sur quel pied danser. Lorsque le Ps a fait mine à l'automne de vouloir politiser le scrutin local, Sarkozy a dit "chiche", c'est son caractère. Et les sondages d'opinions n'avaient pas encore baissés de manière significative. Et la gauche qui doute encore beaucoup d'elle a baissé d'un ton.
Et puis la baisse de popularité s'est accrue. Et de nouveau le Ps y voit l'occasion d'indexer les municipales sur cette popularité décroissante et cette insatisfaction. Et là on sent que le doute arrive aussi parmi les rangs de l'Ump... D'où l'adage mitterandien "donner du temps au temps", surtout dans la tourmente.
Je le redis ici le scrutin qui vient sera sans doute l'occasion pour les extrêmes malmenés par la bi-polarisation des élections précedentes de se refaire "la cerise"... Lcr et Fn sont a l'affut.

flamant rose

Je pense qu'il n'y a pas besoin d'être devin pour se rendre compte que la majorité présidentielle va perdre les élections municipales. Il faut le dire et l'assumer. Donc la question n'est pas de savoir si l'UMP va perdre, mais dans quelle proportion sera la défaite.

Nicolas Sarkozy n'a pas convaincu ses opposants traditionnels et pour les autres il y a d'une part ceux qui croyaient qu'en semant au mois de mai on récolterait l'été et ceux qui sont déçus du comportement du président. On sait que si le PS est inexistant sur le plan national, il est bien implanté localement. Par ailleurs on constate que ce sont les centres villes qui font la différence par ceux que l'on appelle les bobos et ce sont précisément eux qui risquent de faire la différence dans certaines grandes villes. Un autre élément important, en dehors de l'impopularité actuelle du chef de l'état, et qui joue en défaveur de la droite parlementaire c'est qu'elle a nettement gagné les municipales de 2001. En effet la défaite de la gauche avait été masquée par les victoires à Paris et à Lyon mais la droite avait repris à la gauche 42 villes de plus de 10.000 hab dont certaines étaient très ancrées à gauche contre 16 dans l'autre sens. Si il y a rétablissement c'est à dire si la droite perd une trentaine de villes on reviendra à la situation de 2001 et on pourra considérer que la parenthèse est refermée, mais au delà la défaite serait plus sévère et pourrait gêner le gouvernement de F Fillon dans sa mise en œuvre des réformes qui sont pourtant nécessaires.

Je ne suis pas le seul à me projeter au delà des élections municipales et je partage la thèse de ceux qui pensent que la victoire annoncée du PS pourrait lui être fatale. Je crois que la "boboisation" des centres villes va lui faire gagner les grandes villes et la droite le reste du pays. Cette victoire annoncée risque de créer une euphorie au PS avec comme paradoxe une aggravation de la situation. Connaissant ses barons et leurs divisions le parti socialiste ne se rénovera pas puisqu'il aura gagné donc persuadé d'être dans le vrai. Je ne suis pas politologue, j'observe et je constate. En 2001 les victoires à Paris et à Lyon avaient occulté la défaite du PS qui n'a rien changé, en 2004 le triomphe du PS aux élections régionales et cantonales lui a permis de constater l'image dégradée de J Chirac mais pas la sienne, il ne s'est donc toujours pas rénové.

J'ai étudié le sondage du figaro. Si N Sarkozy perd 8 points à 41% de satisfaits on constate dans le même sondage que les socialistes n'en profitent pas . Bayrou perd 3 points, Delanoé en perd 2 et Royal 5. Au niveau des partis si 37 % des personnes ont une bonne opinion de l'UMP contre 50 une mauvaise opinion le PS n'est guère mieux loti puisque 41% ont une bonne opinion contre 47 une mauvaise. Le modem c'est pareil avec 39/43. Concernant les partis toutes les opinions sont majoritairement négatives. C'est donc la classe politique dans sa globalité qui est remise en cause. Une nouvelle fois ces élections municipales seront une marque de défiance aux gouvernants et non une adhésion à l'opposition.

Le PS ne se rénovera pas ou alors dans la division et c'est la raison pour laquelle je pense que sa victoire annoncée aux municipales prépare une nouvelle défaite tout aussi annoncée en 2012. En plus, pour si peu que les réformes entreprises aient porté leurs fruits, Nicolas Sarkozy pourra présenter un bilan favorable. Alors on risque de vivre le cimetière des éléphants.

philbr

Très bonne analyse flamand rose, pas grand chose à ajouter de plus.

Martin P.

j'ai le sentiment qu'encore plus que sa politique, c'est le personnage sarkozy qui agaçe.
le sentiment de plus en plus affirmé qu'il n'est pas poussé par l'intérêt des français, mais par son intérêt propre (politique et aussi matériel).

sauf à ce que sarkozy, volontairement, en rabatte publiquement pour détourner ces soupçons d'egotisme, il se prendra une baffe, seul moyen de l'y contraindre.

king selewa

bon article!
tout à fait d'accord avec Martin P, le personnage Sarkozy clive énormément la société....beaucoup trop, au point de ne pas incarner une seconde la fonction que les français (inconscients ou non) lui ont confié...et ça c'est un gros problème que les français ne manqueront pas de lui faire savoir....

Karl Marx

Sur le terrain, le brouillage des cartes entre la gauche et la droite, les joutes PS/PC et UMP/MODEM ne vont-ils pas accélérer la défiance envers les politiques en général et LA politique? Ceci aurait en effet désastreux et risquerait de renforcer les extèmes, loin d'être définitivement battues. ce serait d'ailleurs assez grave car pour la première fois, elles auraient une base locale. On sait que c'est d'ailleurs ce qui a fait la force du PC, ce dernier pouvant perdre beaucoup dans ces élections pour sa survie.

argonaute

@FR
A supposer que votre analyse soit juste ce que hélas je redoute ; si plus de PS (national) ,la nature ayant horreur du vide :QUI ??? .C'est la porte ouverte a tous les marchands d'illusions.Le probléme a mon humble avis c'est la cote de popularité de NS: Elle devrait etre de 10/100 si les reformes indispensables qu'il aurait du faire avaient ete entreprises. De deux choses l'une :ou c'est un jeanfoutre doublé d'un m'as-tu-vu; (ce que je redoute ) ou alors plus grave! un INCAPABLE ce qui serait beaucoup plus grave

Ozenfant

.... "Au jeu des élections intermédiaires, le pouvoir a beaucoup à perdre et peu à gagner."

C'est bin vrai ça !

Mais pour que la France aît une chance de s'en sortir, il faudra attendre des élections NON intermédiaires et un changement de mentalités dont la presse doit être le maître d'oeuvre.

La mentalité gnan-gnan, fleur-bleue et figée des Français de gauche qui se croient humanistes parce qu’ils ont de la compassion (sans action) pour les RMistes de profession, pour les immigrés clandestins ou pour l’esclavage voilé…. N’a d’égal que la mentalité ploutocrate, réactionnaire et figée des français de droite qui se croient intelligents parce qu’ils ont voué leur vie au veau d’or. De cette double sclérose est né cet immobilisme français à peine voilé par l’agitation polymorphe et stérile de notre quinquagénaire en crise d’andropause.

Gatien

Vu la chute vertigineuse de la popularité de Sarkobling, on se dirige vers des élections de très-mécontent-ement. Champagne!

Sarkozy garde tout de même un fort soutien de la part des sympathisants UMP. C'est toujours difficile d'admettre qu'on s'est trompé...

Assez d'accord avec Flamant Rose sur les conséquences néfastes pour le PS d'une victoire dans laquelle il ne sera pour rien (ce qui montre à mon avis l'un des effets néfastes du bipartisme : des situations de rentes politiques).

Le grand n'importe-quoi du camembert en chef donne une image pitoyable de toute la classe politique, malheureusement. On me répondra peut-être que seuls les naïfs pouvaient s'attendrent à autres choses, vu que le grand show avait commencé bien avant les présidentielles.

Etrange démocratie où un clown berlusconien succède à un authentique truand (au fait, les juges, y z'en sont où? Ah oui, Chirac les a tous changé avant de partir à la retraite...).

Gatien

Ouf! Les rebelles tchadiens sont en fuite et les opposants politiques en prison. On a eu peur pour les affaires de Bouygues et Bolloré. Heureusement que l'armée francaise et les barbouzes étaient là!

Lothaire

Gatien, dans vos deux derniers posts vous êtes la caricature de ce qui se fait de pire dans l'opposition : l'insulte et l'injure envers l'actuel et le précédent Pt, le mépris affiché pour les électeurs (la démocratie) qui ont apporté leur soutien au Pt et son gvt, les allusions perfides tendant à créer une rumeur sur les raisons éventuelles de notre intervention au Tchad.
Sans parler de vos connaissances évidentes sur les sympathies des magistrats français pour la droite.
Et du fait que le clown en chef Berlusconi risque bien de reprendre le pouvoir en Italie.
Comme au PS : plus c'est gros, et plus on espère que ça passera. De toutes façons, on a aucun autre argument à faire valoir.
"Champagne" ! Vous vous réjouiriez de l'échec de Sarkozy ? Intéressant pour le pays, en effet, qui peut se le permettre.
Et qui prendrait la place ? Un électro-encéphalogramme plat ?
Pathétique.

chatel

"Ce qui montre à mon avis l'un des effets néfastes du bipartisme : des situations de rentes politiques". Bien vu. Que propose J. Attali?

flamant rose

@ gatien
Vous dites et je vous cite"Sarkozy garde tout de même un fort soutien de la part des sympathisants UMP. C'est toujours difficile d'admettre qu'on s'est trompé".

Vous avez raison sur le premier point puisque plus de 80% de sympathisants UMP conservent leur soutien à Sarkozy.
Pour le second point "C'est toujours difficile d'admettre qu'on s'est trompé" je suis plus nuancé. J'ai relu le programme de Ségolène Royale et On y trouvait ceci :

Pouvoir d'achat
Instaurer un Smic à 1 500 € brut dès que possible

Instruments de lutte contre le chômage
Faire un bilan des 35h et les étendre à tous les secteurs d'activité

Chez les jeunes et les salariés
Créer 500 000 emplois tremplins pour les jeunes
Mettre en place un Contrat Première Chance, permettant à 190 000 jeunes sans qualification de trouver un emploi, en déchargeant des PME de charges pendant un an.

Sarkozy est élu, voici ce que déclarait Ségolène Royale après les élections:
"Je reconnais que les 35 heures sont une erreur"
"Je reconnais que le SMIC à 1500 euros ce n'était pas possible"

Et le fin du fin
"Je reconnais que mon programme n'était pas crédible !". Il fallait oser.

Hier j'ai écouté le discours de Pierre Moscovici. Ce fut un discours d'anthologie. Le monsieur nous a expliqué que le traité simplifié constitue un progrès utile parce qu'il contient les dispositions institutionnelles nécessaires pour faire repartir une Europe qui stagne et qu'il dote l'union d'institutions rénovées, et apporte même quelques avancées démocratiques. Ce traité a un mérite incontestable il sort l'Europe à 27 de l'ornière. Ce Traité ne mérite ni excès d'honneur, ni excès d'indignité mais il faut l'approuver pour ce qu'il est, une avancée modeste mais significative.

Mais nous explique t-il si le PS l'approuve il ne peut pas le voter car il n'est pas d'accord sur la procédure donc il s'abstient. Où est l'intérêt du pays ? Les propos de S Royale ajoutés à ceux de P Moscovici et d'autres ……et vous voudriez que je regrette mon vote.

Je ne suis pas d'accord avec tout ce que fait le président, je suis relativement déçu sur certains points mais je n'ai pas à admettre que je me suis trompé puisque si c'était à refaire je ferai le même choix et sans état d'âme.

Gatien

@Lothaire

"les allusions perfides tendant à créer une rumeur sur les raisons éventuelles de notre intervention au Tchad"

Ni allusions, ni perfidie, ni "éventualité" : juste des faits.
La France fait ce qu'il faut pour maintenir en place un dictateur qu'elle a elle même installé il y a 17 ans, prouvant si c'était nécessaire que c'est toujours la France qui peut faire et défaire les "présidents" dans certains pays d'Afrique. Le gouvernement francais ne cache pas son soutient au régime en place, je n'invente rien : il plaide sa cause devant l'EU et l'ONU, et lui assure un fort soutient militaire. Qui peut croire une seconde qu'une colonne de 4x4 va renverser un dictateur protégé par l'armée francaise?

Dépêche AFP d'aujourd'hui : "La France a apporté mardi un soutien clair au président tchadien Idriss Deby Itno, affirmant qu'elle ferait si nécessaire son "devoir" pour protéger son régime"
http://fr.news.yahoo.com/afp/20080205/tts-tchad-rebellion-prev-c1b2fc3_6.html

L'emploi du terme "devoir" est amusant quand on sait que les accords de défense ne comportent aucune obligation pour la France. La France intervient si ça lui plait, n'est-ce pas merveilleux? Quel meilleur moyen d'obtenir de juteux contrats sur les matières premières?

Sur Bouygues et Bolloré, ce n'est un secret pour personne qu'ils sont parmis les plus gros intérêts francais en Afrique francophone, et au Tchad en particulier. Quand la France défend "ses" intérêts, elle défend évidemment ceux des investisseurs francais qui sont sur place. Croire autre chose serait un peu... naïf?

J'ai lu quelques articles intéressants et sortant un peu du convenu, au sujet du Tchad, sur rue89 :
http://www.rue89.com/2008/02/03/laccord-secret-qui-lie-la-france-au-tchad
http://www.rue89.com/2008/02/02/trente-ans-dalternance-violente-au-tchad-le-syndrome-toyota


Et pour ceux qui voudraient de la lecture plus approfondie, l'ouvrage "France, Tchad, Soudan, au gré des clans" / Dossier Noir numéro 3 / Agir ici et Survie / L’Harmattan, 1995" est consultable ici :
http://survie-france.org/rubrique.php3?id_rubrique=73

_____________

"Et du fait que le clown en chef Berlusconi risque bien de reprendre le pouvoir en Italie."

Et Poutine a été ré-élu. Vive Poutine!
Et le Hamas : élu. Vive le Hamas! (comme je vous vois venir : je n'ai pas dit Sarko=Poutine ni Sarko=Hamas, d'accord?)

"Champagne" ! Vous vous réjouiriez de l'échec de Sarkozy ?"

Que Sarkozy ne parvienne pas à nous conduire là où je ne veux pas aller? Oui ça me réjouirait plutôt (et ne me dites pas que je suis anti-démocrate pour si peu, je ne crois pas - par exemple - qu'une majorité a voté pour que notre tradition laïque soit remise en cause).
Mais, en réalité, quand j'ai écrit "champagne!" je me réjouissais plutôt du fait que la démagogie montre vite ses limites à l'épreuve de la réalité, je me réjouirais encore plus si j'étais sûr que la baisse de popularité n'était pas juste lié à la stagnation du fameux "pouvoir d'achat".

"Et qui prendrait la place ? Un électro-encéphalogramme plat ?
Pathétique."

Francois Fillon?

Gatien

@Flamant

Je ne suis pas dans un schéma binaire.
Je ne parle pas de regretter son vote mais de changer d'avis sur le personnage.
Trouver que Sarkozy est mauvais n'empêche pas de penser que Royal serait pire. Ici, 80% de soutien, celà suppose que beaucoup de sympathisants UMP le trouvent "bon". Quelquechose me dit que vous n'êtes déjà plus dans les 80% (vous me direz si je me trompe), et que d'autres ne vont pas tarder à vous suivre.

Est-ce que vous rediriez, aujourd'hui, ceci :

"Tout démontre depuis sa prise de fonction que l’homme est compétent, très professionnel. Il est celui qu’il fallait au pays et de cela les français se rendent compte."

Rédigé par: flamant rose | le 26 mai 2007 à 10h08

filmar

Ce que beaucoup ont pris pour une évidente
efficacité n'est qu'une hyperactivité pathologique.Sarkosy n'est que politique et ne sait faire que ça,pire,il pense que cela suffit.
Mauvais au plan national il l'est tout autant sur la scène internationale.
S'il peut tirer un avantage politique à la bataille des Municipales il ira,sinon il endossera contre son gré (et une fois n'est pas coutume)le costume de Président style "au-dessus de la mélée".
Le ressentiment des élus à son égard n'ira que grandissant.

noop

L'hysterie des médias vis à vis de Sarkozy est un moyen efficace de manipuler l'opinion. Et c'est vrai qu'à ce jeu là Sarkozy c'est fait piéger. Il voulait être hyper présent, il va être giga-méga présent... Sarkozy le matin, à midi, l'après midi, le soir, la nuit... jusqu'à l'écoeurement, même de ses partisans.
L'autre jour sur C+ à midi, une chroniqueuse, la blonde, parlait d'un sujet extra-politique... elle bute sur un mot... le cherche... "un... un... Sarkozy" dit-elle malgré elle. Le sujet n'avait rien à voir, mais c'était plus fort que son conscient, que son inconscient, le vide, l'absence insuportable ne pouvait être comblés que par "Sarkozy"... pathétique.
Et oui nous en sommes rendus là. Nos médias "d'opinion" ont trouvé l'angle d'attaque que le PS n'avait pas imaginé. Le rabachage, jusqu'au gavage. Ils l'ont voulu, ils vont l'avoir, le matin, à midi, l'après midi, le soir, la nuit... hier, aujourd'hui, demain, après demain, pour les mois et les années à venir. Il n'a rien dit ? C'est pas grave, on dira, qu'il n'a rien dit...
Et de mettre dans la tête des gens que Sarkozy, Fillon et son gouvernement, brassent de l'air... Fortiche et efficace.
Pour notre pays, merci.

philbr

Il est sûr en tout cas que si les municipales sont un échec pour l'ump se sera à cause de ses erreurs (dont Sarkozy est le plus comptable)et non grâce aux performances de l'opposition toujours aussi peu efficace

Lothaire

Gatien
"Sur Bouygues et Bolloré, ce n'est un secret pour personne qu'ils sont parmis les plus gros intérêts francais en Afrique francophone, et au Tchad en particulier. Quand la France défend "ses" intérêts, elle défend évidemment ceux des investisseurs francais qui sont sur place. Croire autre chose serait un peu... naïf?"
En admettant que ce soit la seule raison d'intervenir au Tchad (je vous rappelle que l'ONU nous l'a demandé, en passant): dites-moi donc où serait le scandale. Parce que les intérêts d'entreprises de ce type, quelque soient leurs noms, ne sont pas vitaux pour l'économie de la France, et donc la nôtre ???
Que croyez-vous que font les autres pays, quand leurs intérêts économiques sont en jeu ? Et moi, je ne mets pas "leurs" entre guillemets !
Toujours sous-jacent ce désamour envers l'Entreprise ! Eh oui, c'est affligeant.

filmar

Soutenir que la France n'accorde qu'un soutien logistique et d'évacuation des étrangers au TCHAD est une fumisterie alors que l'Armée Française protège la Présidence et L'Aéroport International où sont basées les forces aériennes de Déby qui lui permettent de contrer les rebelles.
Déby installé au pouvoir par la France et qu'elle ne cesse de légitimer.
En qqs mois Sarkozy et sa "diplomatie" ont réussi le tour de force de nous mettre très mal avec des pays jusqu'alors plutot amis en Afrique de L'Ouest et Centrale.
Ca avait déjà très mal debuté avec le discours de Dakar en Juillet...
Les Chinois se frottent les mains...

Gatien

@Lothaire

Je vais essayer de vous répondre sans être trop long (ça va être dur), puis je m'arrêterai là, parceque je sais par expérience qu'il est trop pénible pour la plupart des francais d'admettre certaines réalités.

"En admettant que ce soit la seule raison d'intervenir au Tchad (je vous rappelle que l'ONU nous l'a demandé, en passant): dites-moi donc où serait le scandale."

1/ Dire que "l'ONU nous l'a demandé" relève d'un sacré raccourci. Vous devriez vous renseigner avant d'avancer de tels arguments :

"Répondant à une demande de Paris, le Conseil de sécurité a adopté lundi une déclaration non contraignante invitant la communauté internationale à soutenir le gouvernement tchadien "conformément à la Charte des Nations unies"." (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080205/tts-tchad-ca02f96_3.html

Tout comme Bush a obtenu un mandat de l'ONU avant d'envahir l'Irak... Diriez vous pour autant que l'ONU a "demandé à Bush" d'envahir l'Irak?

2/ Déby fait partie de ses dirigeants africains, formés dans les écoles militaires parisiennes, dont le maintien au pouvoir est étroitement lié à sa propension à envoyer des valises de billets en direction de Paris, et à signer de juteux contrats avec Elf-Total, Bouygues, et Bolloré.
Son job de "président" consiste à transférer les maigres revenus de son pays vers des comptes en suisse, à torturer les opposants politiques, à organiser de temps en temps des élections à la soviétique (dénoncées par l'EU mais validées par la France), à massacrer des tchadiens (des dizaines de milliers de morts) et enfin à se planquer derrière l'armée francaise quand ça se met à chauffer.
Pendant ce temps, le peuple tchadien stagne dans la misère, et Déby a objectivement toutes les raisons de s'en contre-ficher puisque c'est à la France qu'il doit son poste - et non aux électeurs.
A part çà, vous avez raison, rien de scandaleux.

Là où vous vous trompez Lothaire, c'est quand vous croyez que toutes les démocraties occidentales font de même. La France est quasiment la seule à perpétuer ces pratiques coloniales, et tout le monde nous regarde avec des gros yeux.

J'ai trouvé un truc pour vous, Lothaire, dans le "Canard" d'aujourd'hui. C'est un dialogue entre Faure Eyadéma, successeur à la tête du Togo de son père Gnassimbé Eyadéma (vétéran d'Algérie et d'Indochine, grand ami de Chirac, 40 ans de règne et de massacres, vous voyez le tableau?...), et Nicolas Sarkozy.
Au sujet de la concession du port de Lomé, dans une chambre d'hôtel, en marge du sommet Europe-Afrique du 8 décembre 2007 :
"Sarkozy - Vous en êtes où de ce projet?
Eyadéma - Les procédures sont en cours.
Sarkozy - Bolloré est sur les rangs. Quand on est un ami de la France, il faut penser aux entreprises
francaises." (fin de citation)

Et si on est pas un ami de la France? Au prochain conflit l'armée francaise vous lâche, ou même soutient vos opposants, et on ne donne pas cher de votre peau.
C'est ce qui a valu à Gbagbo (Côte d'Ivoire), dans des circonstances exactement similaires à celles du Tchad aujourd'hui (attaque de mouvements rebelles armés par le Burkina Faso), de se voir imposer par la France un partage du pouvoir avec la rebellion, lors des négociations à Marcoussis.
Gbagbo avait des défauts, mais il avait été élu démocratiquement et était infiniment moins nocif que Déby pour son propre peuple, il avait surtout un gros défaut : il avait décidé d'élargir certains appels d'offre aux entreprises non-francaises, quel idiot!
Gbagbo réussi depuis à s'accrocher malgré tout au pouvoir, notamment en agitant les sentiments anti-francais (compréhensibles!) d'une parti de la population, mais c'esy une autre histoire.

La France dispose de moyens de pressions gigantesques, pourquoi ne pas les utiliser pour forcer tous ces potentats à organiser des élections libres?
Réponse simple : parcequ'ils arrosent nos politiques, ou leurs copains industriels, ce qui revient à peu près au même puisque les revenus des seconds financent les vacances des premiers.

Je vous propose d'aller lire ce rapport Lothaire (déjà cité plus haut) :
http://survie-france.org/rubrique.php3?id_rubrique=73

ou les multiples communiqués sur le Tchad, qui montrent qu'il n'y a vraiment rien de nouveau. Celui du 26 avril 2006 pourrait être d'hier :

http://survie-france.org/article.php3?id_article=562

Le style est un peu lourd, certes, mais guardez à l'esprit que les ouvrages cités sur ce site sont disponibles en librairie, relatent des faits très précis et n'ont pas été attaqués en diffamation (à part une fois je crois : un procès perdu par Pasqua), et que les communiqués de presse sont co-signés par des ONG francaises présentes sur place (souvent d'inspiration chrétienne, comme le CCFD ou l'ACAT).

Notez aussi que je n'accable pas Sarkozy, il peut difficilement faire pire que Chirac. Je constate juste une remarquable continuité, alors que Sarko promettait d'en finir avec des "pratiques d'un autre âge".

Gatien

"Répondant à une demande de Paris, le Conseil de sécurité a adopté lundi une déclaration non contraignante invitant la communauté internationale à soutenir le gouvernement tchadien "conformément à la Charte des Nations unies"." (Reuters)

Ce qui est important là dedans (j'ai peur de n'avoir pas été assez explicite) c'est le "Répondant à une demande de Paris".
Celà signifie que c'est bien Sarkozy qui a demandé à l'ONU un soutien de principe, et non l'ONU qui a adressé une demande à la France.
Les partenaires européens de l'Eurofor étaient au contraire plutôt réticents à l'idée de soutenir un régime infréquentable.

"Le président tchadien Idriss Déby a annoncé mercredi qu'il pourrait envisager de gracier les six Français de l'Arche de Zoé condamnés à huit ans de prison pour avoir tenté d'emmener en France 103 enfants présentés comme des orphelins du Darfour." (AP)

Les petits cadeaux, ça entretient l'amitié...

Erick

Gatien,

Désolé d' intervenir mais votre anti-sarkozysme quasi paranoïaque et la diarrhée scripturale qui l' accompagne vont finir par rendre ce blog illisible.

DD

Gatien, merci pour votre "diarrhée scripturale" de 20:14.

Sur cette affaire du Tchad, il y a quand même eu une belle valse hésitation. Le soutien à Déby dans cette affaire n'a pas été immédiat. A-t-on vu qu'avec les bras-cassés de la rébellion, le Tchad (et les divers intérêts économico-politques en jeu) tomberaient de la casserole Charybde dans la poèle à frire Sylla ?

Gatien

"Le soutien à Déby dans cette affaire n'a pas été immédiat."

Je me pose la même question. Si j'ai bien suivi, on a entendu plutôt Kouchner au début et Sarkozy après, est-ce çà qui explique l'air de revirement? Peut-être. Ou alors c'est juste de la com'. En 1992, Kouchner faisait de l'humanitaire dans le sud Soudan, ravagé par les troupes d'Omar El-Bechir, pendant que Jean-Christophe Mitterand livrait des armes au même Omar El-Bechir et que les services francais aidaient au renforcement de son armée (contre l'avis des autres pays occidentaux). Omar El-Bechir est toujours en place au Soudan. Conclusion : tout est possible et on n'y comprend goutte!

Il n'y a, je suis d'accord, rien de très bon à attendre au Tchad de ces rebelles armés, une fois que la situation dégénére en conflit armé c'est un peu trop tard. La seule solution est maintenant de faire accepter à Déby et aux rebelles (qui, en fait, le demandent) le principe d'un processus de transition aboutissant à des élections libres sous l'égide de l'ONU (si c'est la France seule qui supervise, Déby sera ré-élu).
Depuis plusieurs années en fait, L'ONU et l'UE veulent contraindre les régimes tchadiens et centrafricains à dialoguer avec les opposant politiques et les représentants de la société civile, et la France refuse en considérant que ces pays font partie de sa sphère d'influence et que Déby/Bozizé doivent rester en place. Le problème est là.

Le fait est qu'il ne reste plus dans le monde beaucoup d'authentiques républiques bananières contrôlées en sous main par des puissances étrangères, et que beaucoup trop à mon goût sont des ex-colonies francaises (il y en a d'autres bien sûr, la Tchétchénie...). Justifier cette situation par les intérêts vitaux de l'économie francaise, comme précédemment, revient à relégitimer le colonialisme en lui même.

On parle beaucoup de l'influence grandissante de la Chine en Afrique, mais la chine n'y a pas de bases militaires.
On évoque aussi des antagonismes héréditaires avec les anglo-saxons, mais aux Etats-Unis au moins George Bush ne renverse pas Saddam Hussein sans l'aval du congrès; quand aux anglais... je ne pense pas que leur armée conditionne la situation politique en Inde!
En France, un seul homme - le président - peut décider selon son humeur de l'avenir politique d'autres états, le fait du prince, et on s'aperçoit avec le recul que c'est souvent pour le pire. Il serait grand temps de changer çà. Sarkozy hérite de cette situation, il n'en est pas responsable, mais il semble peu pressé de réformer les choses. Le faire serait sûrement difficile, et impliquerait de se fâcher avec certains de ses amis, mais c'est quand même ce qu'il a promis.

@Erick
Je suis désolé, je trouve souvent - après coup - que je suis parti dans des digressions inutiles. Mais sur le fond, si Eric Dupin trouve que son blog devient illisible à cause de çà, il me le signalera lui même. Pour l'instant, il ne l'a pas fait. :)
Enfin, avec vous, l'anti-sarkozysme a bon dos. Si vous allez voir le site dont j'ai parlé, vous verrez sur la page d'accueil une jolie photo de Mitterand avec son fiston, en tenue de safari!

Lothaire

Gatien,
"Pendant ce temps, le peuple tchadien stagne dans la misère, et Déby a objectivement toutes les raisons de s'en contre-ficher puisque c'est à la France qu'il doit son poste - et non aux électeurs.
A part çà, vous avez raison, rien de scandaleux.".
C'est sûr : la France est seule responsable si ça peut vous satisfaire.
Vous semblez oublier (ou ignorer) que le pétrole coule à flot dans le sud du pays depuis 2004, et que la concession exclusive du gisement est aux mains des USA.
Les Cies bénéficiaires du contrat ne l'ont obtenu qu'en contre-partie d'obligations envers les populations : dispensaires, écoles, maisons "en dur", assainissements, et équipements divers.
Ce, sous contrôle de l'UNESCO : quatre ans après, rien n'avait été fait, et il a fallu que des journalistes de Canal aille voir l'honorable représentant (un Congolais...)de cette honorable institution, basé à N'Djamena, pour lui demander les raisons pour lesquelles la population vivait toujours dans une misère crasse : stupéfaction de notre bon fonctionnaire international, qui a reconnu.....qu'il n'était sur place que depuis 3 ans et n'avait pas encore eu le temps de faire les 300 kms nécessaires pour se rendre sur place !
Ce que bien sûr, il s'apprêtait à faire !
Question subsidiaire : le montant du backchich américain est de combien ??? Passons.

Assez de taper sur la France : croyez-vous vraiment, comme vous l'affirmez, qu'elle est seule à mal se comporter ?
Combien touche Déby des Américains ? Plus que de nous, très certainement !
Et Gbagbo, franchement !! Uniquement soutenu sur le Continent africain par le sanguinaire président rwandais, son "frère" !
Le café et la banane sont aussi aux mains des Américains depuis longtemps : en bref, à nous les opérations pourries et les critiques, et le bénéf pour les Ricains.
Si malgré tout des Bolloré et des Bouygues peuvent continuer à tirer leur épingle du jeu, tant mieux pour nous !!! Cela ne durera pas : au moins serez-vous satisfait.
Qui est naïf ? Mais au moins, je pense à l'intérêt de la France, et pas seulement aux vacances présidentielles, comme vous le dites intelligemment ; elles seraient payées par le contribuable que vous crieriez aussi au scandale !
Bonne soirée.

jean pierre pornaud

Sarko ne craint qu'une seule et même personne : Cécilia.
Alors, rejoignez nous sur Désir de Revanche, Cécilia for 2012
http://desirderevanche.blogspot.com

Ozenfant

La vraie richesse de la France, ce ne sont pas les multinationales qui délocalisent de plus en plus et tirent le plus gros de leurs ressources dans le casino de la bourse mondiale !
C'est la plus grande entreprise de France: les PMI/TPME !

C'est là que le ministère de l'économie pouvait faire quelque chose et qu'il n'a RIEN fait.

J'avais espéré que Sarkozy appliquerait, comme promis, le plan de relance de J. Arthuis !

Las! Ce gouvernement lui aussi gouverne pour sa popularité et non pour sauver l'économie malade de l'Europe: celle de la France.

""Le ministre néerlandais des Finances Wouter Bos a sévèrement critiqué la France mardi, pour les commentaires de Paris sur la banque centrale européenne et son irrespect des normes européennes de déficit budgétaire. Evoquant la rencontre des ministres des Finances de l'Union européenne la semaine prochaine, M. Bos (parti travailliste PvdA) a déclaré dans un entretien avec la chaîne de télévision néerlandaise RTLZ: "Je vais dire à mon collègue français (...) que la manière dont la France établit actuellement ses prévisions budgétaires n'est pas acceptable". Les Français "ont un total mépris pour les règles européennes", a-t-il ajouté. "Ces règles s'appliquent aux petits comme aux grands pays européens, et donc aussi à la France". La France a repoussé à 2012 le retour à l'équilibre budgétaire, au lieu des 2010 prévus par l'UE. "Je vais aussi dire à mes collègues, et en particulier au ministre français, que nous ferions mieux de nous abstenir de tout commentaire concernant la Banque centrale européenne", a encore déclaré M. Bos. "Nous ne devrions même pas donner l'impression que nous, responsables politiques, décidons de ce que (Jean-Claude) Trichet va faire en tant que directeur de la BCE", a ajouté le ministre néerlandais. "Cela le regarde, et personne d'autre". M. Bos a rappelé que la BCE tentait de maintenir le cap sur les 2% d'inflation annuelle. Les Pays-Bas ont connu une inflation de 1,8% en 2007, la zone euro de 3,1% sur 12 mois en décembre."

Super Tuesday: Un match nul Clinton-Obama et un vainqueur républicain qui a "la frite".
http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/02/super-tuesday-u.html?cid=100223294#comment-100223294

Erick

Un excellent "C dans l' air" hier traitant du Tchad et, plus généralement de la position de la France en Afrique.
J' encourage les "spécialistes" à en chercher une rediffusion ou un transcript.

flamant rose

Je suis en plein accord avec Nicolas Sarokozy dans sa décision d'attaquer au pénal ,et ce pour la première fois, un organe de presse. Ces messieurs comme les magistrats s'estiment inattaquables, ils peuvent faire ce qu'ils veulent, comme il veulent, médire, calomnier, se conduire comme des charognards sur une bête blessée.

Si leur information est exacte ils n'ont pas de souci à se faire mais 2 éléments me laisser à penser le contraire. Le premier c'est que l'information a été donnée au conditionnel "Ns aurait envoyé un SMS" et la seconde c'est que l'information a été enlevée du site. Il me paraît donc évident que si cette information se révèle avoir été un faux, alors comme tout citoyen les journalistes devront être sanctionnés par la justice. Certains journalistes sont hors limites depuis pas mal de temps et il est temps que cela cesse.

Voici la défense des journalistes incriminés que j'ai trouvé sur le site de 20 minutes, je cite : C'est contraire aux lois sur la presse et aux conventions internationales, note Richard Malka, avocat, et c'est grave, surtout pour un Président. On ne peut pas poursuivre au pénal chaque journaliste qui fait une erreur, à moins d'être dans une dérive à la Poutine !

http://www.20minutes.fr/article/211635/Media-Sarkozy-porte-plainte-contre-le-site-du-Nouvel-Observateur.php

En clair les journalistes sont intouchables. Un chef d'entreprise peut être interpellé, un salarié sanctionné, un professeur faire 24 h de garde à vue pour une gifle méritée, mais un journaliste peut calomnier, nuire, voire briser un couple et il ne faudrait rien dire sinon on fait référence à Poutine. Après avoir comparer Sarkozy à Hitler pourquoi pas Poutine.

Je suis allé visiter quelques blogs. Vous imaginez que l'information est reprise sans aucune vérification, sans le moindre doute. On se régale, je me demande même si, face à l'information, certains de ces charognards ne se masturbent pas. Personne parmi les blogueurs ne cherchent à savoir, ce "faux" les arrange tellement. Cela me donne l'impression qu'on leur a donné l' information qu'ils souhaitaient, qu'ils avaient envie de lire, on leur a donné un os à ronger. On est plus au raz des pâquerettes, on est dans les égouts. Pauvre opposition, Pauvre gauche, Pauvres journalistes, Pauvre presse française, Pauvre France.

Gatien

Une confirmation : Kouchner a retrouvé son rôle habituel de chevalier blanc qui donne des grands coups d'épé dans l'eau.

"Preuve du retour au beau fixe des relations entre les deux pays, le président français Nicolas Sarkozy "envisage" de se rendre au Tchad à la fin du mois de février, a indiqué jeudi une source proche de la présidence.

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a quant à lui appelé le gouvernement tcahdien à prouver "qu'il est celui de tous les Tchadiens".

Mais pour plusieurs associations dont le Secours catholique, Paris "doit soutenir un processus de paix démocratique" et cesser d'appuyer "inconditionnellement le régime contesté d'Idriss Deby"." (AFP)

Gatien

La source : http://fr.news.yahoo.com/afp/20080207/tts-tchad-rebellion-prev-c1b2fc3_2.html

philbr

les journalistes sont des citoyens comme les autres (comme les hommes politiques aussi par ex)et si ils commettent des infractions ils doivent être bien sûr sanctionnés comme tout citoyen, mais on sait aussi que malheureusement les journalistes sont souvent les premières victimes des régimes autoritaires (voir reporters sans frontières).
Les rumeurs journalistiques vraies ou infondées n'ont pas commencé hier, mais avant la côte présidentielle était bien plus haute...

philbr

Sur la presse et Sarkozy voir aussi
http://blogs.rtl.fr/aphatie/

GED

Quand je lis le rapport de la cour des comptes (http://www.ccomptes.fr/CC/documents/RPA/RPA-integral1.pdf)
Je me demande bien pourquoi on va chercher M. Attali, alors que la cour des comptes porposent des solutions concrètes applicables immédiatement et qui permettraient des économies réelles.
A lire absolument la partie sur les autoroutes.
Et excusez du peu quelle qualité en comparaison du chiffon Attali.

Erick

"..., mais on sait aussi que malheureusement les journalistes sont souvent les premières victimes des régimes autoritaires (voir reporters sans frontières)."

Ces victimes se sentent-elles vengées de façon honorable par des baveux en pantoufles s' abritant derrière la "noble mission du journaliste" ?

Ozenfant

@Flamand Rose et Lothaire, les thuriféraires de Sarkozizi !
Flamingo disait:
"Pauvre opposition, Pauvre gauche, Pauvres journalistes, Pauvre presse française, Pauvre France."

Hé bien je vais vous surprendre: Je suis d'accord avec tous les termes employés là.
Je suis dégoûté par la manière dont les rats de l'UMP et la presse de droite (et de gauche parfois) est entrain de lâcher Sarko autant que j'étais dégoûté par sa manière de lui lécher les pieds !

Je suis au bord, par réaction de devenir Sarkozyste (lol) !

Le cirque Amara à t’il des chances de réussir ? http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/02/nouvelle-politi.html#comments

argonaute

FR pourquoi tant de haine? .Vous savez bien que certains hommes politiques comme certains journalistes sont capables du meilleur ou du pire.Mais a trop croire que l'on est le plus malin que l'on controle tout le systéme ,et a trop tirer sur la corde elle se casse . N.S en bon narcisse n'a pas vu la nasse mais il y est dedant bel et bien. Ca commence a faire mal

flamant rose

Je n'ai de la haine pour personne, le mot est fort. Nicolas Sarkozy en voulant jouer la transparence a probablement été un peu trop loin et je crois qu'il en a pris conscience. Mais s'il met sa vie privée en veilleuse ce sont les journalistes qui vont fouiller. Je précise à ce sujet que je fais la différence entre les vrais journalistes de terrain qui sont des professionnels et les baveux dont parle Erick. Le métier de journaliste n'autorise pas tout, le droit à l'information ne signifie pas que l'on puise tout se permettre. Un journaliste se doit d'éviter le conditionnel car ou il est certain de son information et il la relate ou il a des doutes et il se tait. L'emploi du conditionnel laisse place à la suspicion et dans le cas du nouvel obs c'est volontaire et l'intention de nuire paraît évidente.

Par ailleurs je trouve inadmissible ce que l'on constate de plus en plus fréquemment à savoir que la victime devient coupable. On a trop souvent entendu de jeunes violeurs se défendre en traitant leur victime de "pouffiasse" sous prétexte qu'elle était en mini jupe donc provocante et qu'elle l'a bien cherché. Ce mode de défense est indigne de journalistes. Dans cette affaire Nicolas Sarkozy est victime. Il est vrai que voir la profession faire bloc derrière ce "mec" provoque en moi de l'écœurement.

Sarkozy aurait passé un SMS
La France serait intervenue au Tchad
Jerôme Kerviel aurait un courtier complice
La France aurait promis à Kadafi
Telle ou telle personne aurait tenu des propos racistes
Christine Lagarde aurait présenté sa démission
Il y a 40 ans…c'était Sheila serait un homme
Plus récemment….Miss France serait transexuelle.
Et moi je ne serais pas l'amant de Ségolène Royale ?

Plusieurs risques nous guettent, c'est la banalisation du procès d'intention, c'est la fin de la présomption d'innocence, ce sont les rumeurs…….Les journalistes d'investigation devraient se pencher sur des sujets plus importants : Le nombre de non-lieux prononcés par la justice, le nombre de mois de prison fait indûment par des innocents et l'origine de ces drames.

Beaucoup de journalistes devraient faire leur travail sérieusement car eux aussi se la jouent people. Pour d'autres ce qui comptent c'est le nombre de ventes ou de connexions, peu importe le contenu et le mal que cela peut engendrer puisque on s'estime inattaquable.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité