Ma Photo

septembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Conservatisme impossible | Accueil | Libéral-protectionnisme »

24 février 2006

Commentaires

fradet

je partage cette opinion et m'étonne que Finkielkraut se soit laissé aller (mieux vaut prévenir que guérir et suite logique à son interview aver Haretz?)!

Michel

Eric,
Je suis assez d'accord avec votre analyse. Cette affaire me fait plus penser à la folie des émeutes des banlieues qu'à l'assassinat de Daniel Pearl.

Il y a beaucoup d'inconscience et de bétise dans tout cela. Ce qui frappe c'est le nombre de personnes mises en examen. C'est à croire que tout le monde, ou presque, parmi les "jeunes" de la citée était au courant. Dans ces conditions, comment ne pas se faire prendre, si un crime est commis ?

Cette affaire me semble être une conséquence directe de la culture de l'excuse qui sévit parmis les belles âmes des beaux quartiers, et parmi nos médias. Et les jeunes fous pensent qu'ils resterons impunis quoi qu'ils fassent.

Mais il y a de l'espoir. Ce que le 11/09 n'a pas fait, ce que les émeutes des banlieues n'ont pas fait, quelques dessins l'ont fait. Trop c'est trop. Bruler 5000 voitures n'est rien, mais s'en prendre à Charlie Hebdo, c'est insupportable.

Les temps changent.

Julien Dray ("On a les effets différés aujourd'hui de tout ce qu'à fait Dieudonné") se met à parler comme Finkie,

Hertoghe se met à louer des éditos du monde, http://hertoghe.typepad.com/carte_de_presse/2006/02/si_le_monde_le_.html

Riché relaie les pétitions d'Hertoghe
http://usa.blogs.liberation.fr/2006/02/caricatures_une.html#comments

Monnerat à raison, nous assistons à un basculement des esprits et des médias:
http://www.ludovicmonnerat.com/archives/2006/02/le_basculement_1.html

jib

A l'origine le gars avait été enlevé pour une rançon. Alors pourquoi le torturer ? pourquoi tant de cruauté totalement inutile ?
Devant un comportement irrationnel souvent on est tenté de proposer des explications. Si l'otage a été battu à mort -quand même !- il y avait quand une motivation non ?

Je ne suis pas d'accord avec vous Eric, le non dit est le pire que l'on puisse faire pour la communauté nationale. Depuis 20 ans le non dit de la presse alimente le front national.

Sur les Forums internets certains disent que la visite de Chirac à la synagogue est une honte, car pour la mort des deux jeunes de Clichy tués par des policiers (c'est ce qu'ils disent !!) il n'a pas agit de même !

Pour la mort du gendarme à St-Martin sur les forums antillais bcp disent que c'est le "contexte" qui explique les insultes racistes au mourant et à sa femme. Et que finalement c'est excusable. Certains vont jusqu'a dire que le Gendarme est responsable de l'accident.

Pour moi l'affaire du RER D est symptomatique c'est un peu un "cauchemar de Darwin" de banlieue. Le dilire de la femme est ce que les Français s'attendent à entendre ! Pareil pour l'affaire d'Ilian.

Ce que je veux dire c'est que malgré l'autocensure des médias les Français ressentent une fracture entre les communautés. Peut-être les journalistes ont trop tendance à penser que si ils n'en parlent pas le phénomène n'existe pas.

Robert Marchenoir

Tous ces facteurs sont présents, et il est important de n'en oublier aucun.

Avant la Seconde guerre mondiale, l'antisémitisme en France était quelque chose de naturel, de répandu.

A la limite, ce n'était pas spécialement méchant. Ca venait de braves gens. Et ça a conduit à l'extermination.

Le mérite d'un tel fait divers, si l'on ose dire, c'est qu'il révèle l'aspect naturel, banal, de l'antisémitisme chez une partie des issus-de-l'immigration en Europe.

C'est cette absence de tabou, tabou auquel nous sommes tellement habitués depuis la Libération, qui fait la différence d'approche entre les hommes politiques qui se précipitent aux obsèques d'Ilan Halimi, et les jeunes imbéciles pour qui "juif" est une insulte banale.

Robert Marchenoir

Suite à cet assassinat, j'ajoute (désolé pour l'esprit de l'escalier) que la lucidité des historiens ayant signé l'appel contre la loi sur les aspects positifs de la colonisation me paraît remarquable.

Dans leur démarche, qui consiste à dire que la loi n'a pas à dire l'histoire, ils ont eu le courage d'inclure la loi qui réprime le négationnisme, et d'appeler à son abrogation.

Ils ont eu aison.

On ne peut pas soupçonner quelqu'un comme Azéma, l'un des co-signataires, de complaisance envers le nazisme.

Mais autant cette loi était légitime et avait sa raison d'être pendant un demi-siècle, disons, après l'Holocauste, autant elle se retourne aujourd'hui contre les intentions de ses auteurs.

La culture de victimisation massive qui a envahi l'occident, et qui s'étend donc au monde entier, fait que chacun s'affirme comme davantage victime que le voisin et veut sa petite loi personnelle en conséquence.

L'exception historique de la loi sur le négationnisme est ainsi perçue, par les victimes concurrentes, comme insupportable, et justifiant toujours plus de lois pour l'équilibrer au profit des autres communautés.

Il est important de répéter qu'il n'y a aucune commune mesure entre la négation d'un fait historique, l'Holocauste, et, par exemple, la critique ou la satire d'une pure construction spirituelle comme une religion.

Mais l'histoire évolue. Les droit-de-l'hommistes naïfs, qui ne voient pas de différence entre morale et politique, qui pensent que leur morale même est immuable, intemporelle et a-historique, nous conduisent tout droit vers un régime totalitaire soft, qui interdira toute liberté de pensée sous prétexte de n'offenser personne.

Si le procès de Nuremberg devait avoir lieu aujourd'hui, il ne se passerait certainement pas de la même manière.

Si l'on veut que le débat démocratique ait lieu, il faut admettre que les mensonges, les insultes et les infamies aient le droit de s'exprimer, tant qu'elles visent des groupes et non des individus.

Sinon, qui sera le juge suprême pour dire: ceci est une opinion, cela est une infamie?

On le voit bien avec l'affaire des caricatures de Mahomet, et avec les arguments des islamistes, qui tirent parti des lois anti-négationnistes pour tenter d'imposer, via l'ONU, l'interdiction de critiquer les religions.

Et il est extrêmement inquiétant de voir qu'ils n'ont pas été mis dehors à coups de pied au cul accompagnés d'éclats de rire, mais qu'on leur a déroulé le tapis rouge, et déployé en leur faveur toute la pompe et le sérieux de l'écoute diplomatique.

PMB

"Tout en disant vouloir garder une certaine prudence, Alain Finkielkraut a comparé l'assassinat d'Ilan à celui de Daniel Pearl, sur radio J, et évoqué "l'extase idéologique" de ses bourreaux."

On espérait qu'Alain Finkielkraut, après sa vraie fausse interview à Haaretz, allait arrêter de jouer de la grosse caisse, mais... autant pisser dans un violon car "dans la peau mourra le loup", comme dit un proverbe gallo. Nous restons, malgré l'affaire Allègre-Baudis, malgré Outreau, malgré le RERD, dans l'émotionnel immédiat (et vraiment immédiat dans la mesure où nombre de médias, plutôt que de donner à réfléchir, donnent à s'emporter). Moi-même ai marché dans la stigmatisation de tous les habitants de l'immeuble où Ilan Halimi a été torturé. Je n'en suis pas très fier.

jib

Eh y a un cadavre là !
Mort des traitements qu'on lui à infligé pendant 21 jours !
Au moins une dizaine de personnes impliquées !
C'est pas Baudis ou le RERD !


jib

C'est étrange comment la bien pensance se relâche soudainement :

Mon dieu c'est vraiment pas parce qu enlève un Juif, qu'on le bat, qu'on lui éteint des clopes sur le visage en le traitant de sale juif qu'on est antisémite non non. Ca aurait pu arriver à n'importe qui ... Hein attention on s'emballe pas, faudrait pas les diffamer les jeunes.

Je me demande bien ce glissement signifie. Maintenant on site des exemples médiatiques d'erreurs des médias en oubliant les histoires avérées.

Les délinquants des banlieues ne seraient pas en train de devenir les nouvelles brigades rouges ? le vernis marxiste en moins ?

kapela lonsa patrick

je partages entierement votre avis et je soulignes que monsieur julien dray n'a pas bien agi en imputant a dieudonné le cas ilan, je penses qu'il fait voir en fait son coté raciste et non dieudonné ; faisons attention aux gens qui jugent vite fait , car je suis noir et je me sens blessé par les propos de julien dray qui exploite un malheur pour diviser les gens ; aimons-nous les uns les autres comme DIEU nous a aimé et disons non à la violence

PMB

Je rappelle à JLB que sur le blogue d'Eric Dupin, autant que possible "on joue le ballon, pas la tête du joueur".

Mon appel à la réflexion n'a jamais voulu ni minimiser la barbarie de la mise à mort d'Ilan Halimi, ni excuser ses auteurs.

Nimbus

Bon,

je suis bien d'accord avec vous !

Cela dit je viens de voir que nos amis du FN et du MPF et les Cocos et les trucs et les bidules veulent tous aller manifester dimanche.

Ca fait vomir. Des abrutis tuent un jeune homme, d'autres abrutis recuperent l'affaire.

Tous ces gens qui rebondissent sur le malheur des autres...


ikki

Merci, Eric, de me rassurer. Vu de l'étranger, j'avais l'impression que mon pays était devenu fou. On dirait que personne ne retient les leçons du passé récent, du RER D à Outreau. Mais bon, le temps de la justice n'est pas le temps des médias.

De mon point de vue, le crime est horrible, et les présumés coupables ont été arrêtés. Ils seront jugés, et punis à la hauteur du crime commis. On ne fait pas revenir un mort, mais il me semble qu'au niveau de la société, justice sera faite.

L'émotion des proches est légitime. Tout le reste, l'hyper-réaction médiatique et politique, ne fait qu'alimenter les idées derrière la logique des ravisseurs/tortionnaires.

Il a fallu attendre hier pour lire le premier article ayant du sens...

Peter Parker

Ce qui me frappe c'est ce qui semble être un gigantesque étonnement général à la découverte que les jeunes musulmans de banlieux, les soit-disant "racailles", sont anti-sémites. Qu'aucun crime aussi abjecte ne soit déjà survenu ne cache pas le fait que cet antisémitisme soit répandu depuis longtemps. Parmi les musulmans de banlieue et dans d'autres groupe social bien évidemment. Ils n'ont pas le monopole de la C....rie.
De même, on semble découvrir avec les récentes émeutes que la France est xénohobe. Que la discrimination existe. Mais c'est une des composante même de notre beau pays. Cela ne date pas d'hier.
Quel naïveté ou aveuglement dans l'air !
Arretons de circonvoluer pour eviter de dire des choses déplaisantes.

GlobLog

Vous n'avez (heureusement) pas ajouté dans votre énumération:"l'obsession de la pronographie".J'ai déjà vu le Nouvel Obs' tomber dans certains bas fonds de ce type lors d'un de ces dossiers consacrés en banlieue;C'est d'ailleurs la specialité de l'Obs' que de s'intéresser aux moeurs sexuelles supposées des jeunes de banlieues car cela fait frissonner d'effroi les notaires jospiniens de centre-ville qui lisent encore l'Obs' en version papier,qui y sont abonnés et qui en veulent pour leur abonnement.

François/phnk

[Trackback manuel]

Le crime était causal.

http://phnk.com/blog/scpo/le-crime-etait-causal/

marie-laure

moi ce que je trouve scandaleux c'est que ségolène n'a pas été soutenue par les gens de son parti alors que c'est elle qui se présentait aux elections présidentielle.
d'ailleur toutes les critiques le soir de cette election l'ont montrées malheureusement.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité