Ma Photo

février 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Hollande élu président, la victoire empoisonnée | Accueil | Hollande deviendra-t-il Queuille ou Roosevelt ? »

14 mai 2012

Commentaires

Victor B

Votre démonstration n'est absolument pas convaincante et déjà ambiguë par son titre même.
Si l'on postule que la candidature de JL Mélenchon aux législatives au titre du Front de Gauche est légitime (ce que vous ne déniez pas) et que le combat contre l'extrême-droite devient prioritaire en raison de son développement à l'échelle de l'Europe pour cause crise profonde (ce que vous ne déniez pas non plus), alors toute votre argumentation relève d'une vision politicienne au détriment précisément des valeurs politiques profondes que le FdG et JL Mélenchon ont portées tout au long de cette campagne présidentielle. Ce n'est pas parce que Bernard Langlois estime que cette campagne a patiné dès lors que JL Mélenchon a remis au centre du débat le danger de fascisation que cela lui donne raison en laissant accroire que cette campagne a viré à l'obsession anti-Lepen. Ce qui est objectivement faux. J'estime par ailleurs que vous faites preuve d'un certain mépris à l'égard des citoyens électeurs de la 11ème circonscription du Pas de Calais en affirmant ceci : "Il est périlleux de confier aux habitants de cette circonscription déshéritée le soin d’arbitrer ... pour être sensible à ces concepts". Je suis surpris et désolé de constater qu'un journaliste comme vous ou comme Bernard Langlois, dont on sait les inquiétudes face au péril fasciste croissant, ne perçoive pas l'intérêt politique salutaire et urgent qu'il y a à affronter directement sur le terrain géographique et électoral sa représentante nationale, dont par ailleurs beaucoup, et peut-être vous-même, ont déploré la médiatisation complaisante. C'est tout à l'honneur du Front de Gauche et de JL Mélenchon de se lancer dans cette bataille (guerre ?), indépendamment du risque d'échec électoral du candidat mais certainement pas du Front et du porte-parole qu'il est, risque dont il a fait lui-même état dans sa conférence de presse.
J'ai le sentiment, par vos propos timorés, que vous cédez à la pression du chantage médiatique. Gageons de JL Mélenchon saura faire de cette campagne autre chose que ce qu'en espèrent les médias. Je vous renvoie à sa conférence de presse.
Cordialement.

PMB

Sans vouloir faire mon provo, j’aimerais bien savoir quels mots mieux ajustés que « misère et bêtise » aurait dû employer JLM (dont je ne suis pas un irréductible partisan).

Parce que, comme la câlinothérapie est inopérante avec ces gens, sauf quand elle vient à toute vapeur de la Marine, il vaut mieux passer comme Mélenchon à la calottothérapie. Il n’aura pas les voix des vrais fhaineux, mais s’il arrive à expliquer aux autres dans quelle fosse marine les emmène la sirène…

chatel

@ Victor B
Ce n'est pas parce que Bernard Langlois estime que cette campagne a patiné dès lors que JL Mélenchon a remis au centre du débat le danger de fascisation que cela lui donne raison en laissant accroire que cette campagne a viré à l'obsession anti-Lepen.

Non, c'est parce que la campagne de JLM a patiné dès lors qu'il a remis au centre du débat le danger de fascisation que cela donne raison à Bernard Langlois d'affirmer que cette campagne a viré à l'obsession anti-Lepen. Vous inversez la cause et l'effet.
Je vous retournerais d'ailleurs l'argument: ce n'est pas parce que JLM pense qu'il y a "un intérêt politique salutaire et urgent à affronter directement sur le terrain géographique et électoral" MLP que vous avez raison de le croire.
La vérité est qu'il est plus facile d'attaquer MLP et le fascisme que l'Europe libérale et la mondialisation.
Surtout, JLM ne veut pas se fâcher avec le PS qui a participé à la création de l'Europe libérale voulue par FM et réalisée par Jacques Delors.

Victor B.

à Chatel
Avec tout le respect que je vous dois, je crois que vous donnez triplement dans le sophisme : - Eric Dupin cite Bernard Langlois comme appui à sa thèse que vous défendez.
- Si l'on croit qu'on a tort de penser qu'on a raison de croire en ses convictions c'est qu'on est soit un imposteur soit un nihiliste absolu (et encore) soit quelque peu confus mentalement.
- La vérité (mais il semblerait d'après vous qu'elle soit très difficile à établir) est que JL Mélenchon et le Front de Gauche combattent le libéralisme avec sa variante sociale-démocrate ET l'extrême-droite avec ses variantes fascistes, cela allant de pair avec ceci.

chatel

@ Victor B
- Eric Dupin cite Bernard Langlois comme appui à sa thèse que vous défendez.

E. Dupin précise que B. Langlois pense lui aussi que JLM a tort de se «focaliser sur MLP » mais il ne dit nullement -ce qui serait absurde- que JLM a tort de « se focaliser sur MLP » puisque c’est ce que pense BL. Eric Dupin sait certainement que l’argument d’autorité est sans valeur (quand bien même l’autorité invoquée serait-elle celle de BL...).

- Si l'on croit qu'on a tort de penser qu'on a raison de croire en ses convictions c'est qu'on est soit un imposteur soit un nihiliste absolu (et encore) soit quelque peu confus mentalement.

Je ne dis absolument pas que JLM ne devrait pas agir en fonction de ses convictions. Je pense seulement qu’en axant son combat sur MLP, il fait passer au second plan sa critique de l’ultralibéralisme, il renforce les électeurs du FN dans leur idée que le vote MLP est le seul vote antisystème et il se coupe d’une partie de l’électorat populaire qu’il devrait au contraire chercher à conquérir (sans user pour autant, bien entendu, de démagogie).

- La vérité est que JL Mélenchon et le Front de Gauche combattent le libéralisme avec sa variante sociale-démocrate ET l'extrême-droite avec ses variantes fascistes, cela allant de pair avec ceci.

En allant se présenter à Hénin-Beaumont contre MLP, JLM donne le sentiment de privilégier le combat contre « l'extrême-droite avec ses variantes fascistes ». Acceptez d’en convenir.

Nikita Malliarakis

Bon pronostic pour Mélenchon : personnellement, je l'imaginais plutôt réussir son parachutage (Jack Lang y arrive bien) mais comme je me trompe toujours...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité