Ma Photo

juin 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

« L'étrange insuccès du très populaire candidat Bayrou | Accueil | Mélenchon menace moins le candidat que le président Hollande »

29 mars 2012

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c632c53ef0163037c4a23970d

Voici les sites qui parlent de Les quatre surprises de la nouvelle France électorale :

Commentaires

catherine Brachet

Certes ,mais au delà de tout cela ,si Sarkozy était réélu, c'est la notion de morale qui perdrait son sens.Je ne peux croire que la France soit comme l'Italie avec Berlusconi .Il y aura un sursaut de dignité le 6 mai .

lecoq

"Fanfan" la Nouvelle Force Tranquille!..
Mare des ultras qui nous gouvernent, au service du patronat.;Non nous ne sommes pas encore à genoux!..
Racan

PMB

(Je le mets à la bonne place !)

//Nos quatre France communient ensemble dans un sombre fatalisme.//

Et, vu les affaires en cours, on ne saurait leur donner tort.

Affaires judiciaires, bien sûr. Les juges d’instruction ont beau se rapprocher du premier cercle sarkozyste, ils ne l’atteindront par car ce cercle est une forteresse. Et les Français ont vis-à-vis de la corruption chez les politiciens une mélange de fatalisme et d’envie très berlucconné. On n’est pas dans les pays du nord de Paris.

Affaires tout court, ensuite et surtout. Un (gros) exemple. Peugeot, à la surprise générale, a arrêté brutalement et totalement son programme de compétition en endurance. Raison officielle : «Cette décision s'inscrit dans le contexte d'un environnement économique tendu en Europe et d'une année particulièrement dense en lancement de nouveaux véhicules pour la marque. Dans ce contexte, Peugeot fait le choix de concentrer les moyens en 2012 sur sa performance commerciale et en particulier sur la réussite des lancements des 208, 3008 HYbrid4, 508 RXH, 508 HYbrid4 et 4008 qui viendront nourrir la stratégie de montée en gamme et de globalisation de la marque».

Raison non officielle de ce gâchis : un très gros plan de licenciement est dans les tuyaux pour… après les élections. Pas avant, histoire de ménager la Sarkozie. Mais après, soit pour que NS s’en foute, vu qu’il a gardé son job de cinq ans, soit pour pourrir la gauche, qu’on accusera de faire exploser le chômage.

Quelque chose me dit que Peugeot n’est pas le seul à préparer ce genre de coup fourré…

D.H.

Cela ne va pas être facile pour F. Hollande. On peut craindre que des journalistes de plus en plus nombreux adoptent la posture de la pseudo-objectivité et minimisent, comme le font déjà certains, la dérive vers l'extrême droite, populiste, de son adversaire. Le recentrage prévisible de ce dernier dans l'entre-deux tours rendra d'autant plus aisé l'oubli de toutes les outrances commises.
Le scénario est fin prêt, et il est demandé explicitement aux media d'y participer.
Il ne faut pas sous-estimer, face à une opinion publique se plaignant que la campagne est inintéressante, la volonté de raconter une belle histoire au lectorat, du genre :"l'incroyable résurrection d'Arturo Ui", ou à tout le moins le désir de proposer un match où les deux protagonistes soient de force équivalente.
Délectation esthétique où se complaisent égoïstement ceux qui ne sont pas concernés véritablement par les enjeux plus ou moins cachés de cette élection (c'est leur dévoilement qui rendrait la campagne intéressante, et il est vrai que F. Hollande n'y aide pas beaucoup); peu importe ce qu'il va en coûter à la valetaille. Ils savent bien pourtant avec quelle brutalité seront réglées certaines questions sociales, si le personnage est réélu.

Sur ce sujet, on lira avec consternation les aveux de P. Ridet, revenant sur sa fascination pour le Sarkozy de 2007, et comment il leur avait "donné (à tous, les journalistes) du talent".
Sans dire ce que eux, lui avaient donné en retour.

Maxime Leroy

Le dernier paragraphe de l'article d'Eric Dupin ne montre-t-il pas qu'il s'agit plus d'un rejet du sarkozysme que d'une adhésion au projet de François Hollande ? La campagne entre dans une phase où le candidat socialiste ne pourra plus se contenter de se laisser porter par la vague des sondages. Il lui faut "durcir" comme disent les communicants, c'est-à-dire être plus précis et percutant sur le fond comme sur la forme. D'autre part, après lecture de l'enquête, on s'aperçoit que celle-ci ne peut pas prendre en compte le recentrage de la campagne, depuis les événements de Toulouse, sur les questions d'intégration, d'immigration, et de lutte contre le terrorisme (cf. la vague d'arrestations la nuit dernière). Enfin, Eric Dupin, dans son excellente synthèse, n'a pas eu le temps d'évoquer un facteur clé : la participation, sur quoi se termine la page d'IPSOS. Nicolas Sarkozy a encore des raisons d'espérer.

Anne

Tiens mon post n'est plus là... censure, monsieur Dupin ? Non bien sûr ! vous n'aimez pas ce mot-là.
C'est simplement la liberté d'expression et la démocratie vue par la gauche.
Vive les débats citoyens, n'est-ce-pas, pourvu que ceux qui ne pensent pas comme vous n'y participent pas.
Je vous souhaite bonne continuation entre vous et vive aussi la France !

chatel

@ Anne
Tiens mon post n'est plus là.
Personne ne s'en plaindra...

Anne

Il n'y a que la vérité qui blesse.
Mon post était juste opposant et vif, mais c'est le débat démocratique n'est-ce-pas ?
Mais vous êtes si bien entre vous, dans "le petit club des socialistes heureux" !

En fait Monsieur Dupin, vous accepteriez peut-être des critiques sur Hollande et son programme (?....."être plus précis sur le fond" dit Maxime Leroy : voilà bien ce qu'il veut éviter à tout prix, tant ce serait casse-bibine !).
Le crime de lèze-majesté est de s'en prendre à votre caste d'intouchables : et intouchables, vous l'êtes !
Le seul à s'être fait taper sur les doigts, et qui est tricard même dans votre profession, c'est Airy Routier : c'est dire s'il a franchi des deux pieds la ligne rouge....

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Suivez-moi sur Twitter

La Victoire empoisonnée

  • Mon dernier livre, publié le 10 mai 2012 aux éditions du Seuil, est consacré à la campagne présidentielle de 2012. Il s'agit d'une enquête en profondeur mêlant de nombreux témoignages de Français de toutes conditions mais aussi de politiques de tous niveaux, des militants aux candidats en passant par les responsables et les élus. Cette sorte de récit analytique cherche à rendre compte des véritables lignes de forces de cette campagne, à expliquer la victoire désormais plus que prévisible de François Hollande, et enfin à proposer une réflexion sur l'avenir qu'elle nous réserve. Un blog lui est dédié. Vous y trouverez la quatrième de couverture du livre, la table des matières, l'introduction, quelques photos, une revue de presse et, bien sûr, les réactions des lecteurs.

Publicité