Ma Photo

mai 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Raisons du ségolisme | Accueil | Difficultés Obama »

07 janvier 2009

Commentaires

Trésor de Bienfaits

Le Vatican, par la voix du Cardinal Renato Martino, ose dire - sans craindre que d'aucuns hurlent à l'antisémitisme ancestral de l'Eglise catholique - que la bande de Gaza "ressemble à un camp de concentration". Le mot "ghetto" a été prononcé dans la première émission _C'est dans l'air_ consacrée au conflit. Israël a tout à craindre de cette évidence que même les moins
courageux ou les plus nuancés ne cherchent pas à nier.

En ce qui me concerne je suis incapable de penser autrement l'événement et d'évaluer les responsabilités. Comme lors de l'attaque de Bagdad par les Américains, je suis obnubilée par le massacre des populations civiles et ne sais que désespérer du genre humain.

Flamant rose

Nicolas Sarkozy a également dit que " le Hamas a une lourde responsabilité dans la souffrance des Palestiniens " et il n'a pas tort.

FM2429

Depuis des années, depuis la répression des manifestations de citoyens arabes israéliens, il faut considérer que le comportement d'Israël est suicidaire, tout comme celui des palestiniens... Pourquoi ?

noop

L'esprit munichois nous guette.

Le Hamas n'a nul besoin de Tsahal pour faire naître et alimenter la haine des palestiniens. L'existence même d'Israël est vécue comme une provocation. La haine est enseignée dés le plus jeune âge dans les manuels scolaires et les dessins animés...

Il n'y a aucune bonne solution à cette affaire.

J'ai dit dans une autre discussion que cela me faisait penser au combat d'un pibull (palestinien) contre un taureau (israëlien)... Quoique fasse le taureau, bouger, pas bouger, les dents du pitbull ne le lacheront pas...

Eric Dupin

Ce matin, dans le New York Times, Nicholas D. Kristof développe une analyse assez proche de la mienne...

Gilbert Sorbier

Au dela du raz le bol général de cet état de guerre permanent provoqué par l'inconscience des Français et des Anglais après guerre...
Français et Anglais qui ont trensformés en ennemis deux peuples sémites qui vivaient en paix depuis des siècles.

On peut constater qu'une fois de plus la guerre est faite par des gens qui ne se connaissent pas et se tuent... pour des gens qui se connaissent et ne se tuent pas.

Encore une fois, la presse met de l'huile sur le feu... çà fait vendre !

Flamant Rose

je vous propose la traduction du New Times indiqué par Eric Dupin. j'ai essayé d'être au plus prés des mots pour ne pas travestir l'article. C'est la raison pour laquelle mon français est approximatif.Soyez indulgents.

Quand Israël bombarde la Bande de Gaza pour essayer de briser Hamas, il vaut la peine de se souvenir que c'est Israël lui-même qui a aidé à élever Hamas.

Quand le Hamas a été fondé en 1987, Israël a surtout été concerné par le mouvement du Fatah d'Yasser Arafat et a pensé qu'une organisation palestinienne religieuse aiderait à saper le Fatah. Israël a pensé que tous ces fondamentalistes Musulmans passeraient leur temps à prier dans les mosquées. Israël a donc sévi contre Fatah et a ainsi permis au Hamas de se monter comme une contre-force

Ce que nous voyons dans le Moyen-Orient est le Syndrome de Boomerang. Le terrorisme arabe l'appui construit pour des politiciens israéliens de droite, qui ont choisi des actions dures contre les Palestiniens et qui ont répondu par plus de terrorisme. Les extrémistes de chaque côté supportent l'autre et l'assaut israélien excessif en Bande de Gaza va probablement accentuer le terrorisme à long terme.

Si ce modèle continue, nous pouvons finalement voir que les Palestiniens d'Hamas vont se mesurer aux Israéliens durs, avec de chaque côté des vies perdues et de la la misère

J'ai visité la Bande de Gaza l'été dernier et j'ai trouvé de nombreux Palestiniens ambivalents dans une voie que les Américains et les Israéliens n'apprécient pas souvent . Beaucoup de Gazans dédaignent le Fatah et le considère comme corrompu et incompétent et ils n'aiment pas le zéle du Hamas ainsi que sa répression. Mais quand ils souffrent et sont humiliés, ils trouvent satisfaisant et sont émus de voir la résistance du Hamas.

Israël a été profondément provoqué et a cherché une extension de son cessez-le-feu avec le Hamas par l'Egypte qui a offert sa médiation mais que le Hamas a refusé. Quand il est bombardé par son voisin, Israël se doit de réagir.

Mais le droit d'Israël de réagir ne signifie pas qu'il a le droit de faire n'importe quoi. Le fait que le bombardement de la Bande de Gaza a commencé en 2001 et que 20 civils israéliens ont été tués par des roquettes ou des mortiers, selon les groupes de droits de l'homme israéliens ne justifie pas l'utilisation de moyens qui a tué plus de 660 personnes. Il est difficile de savoir qui sont des militants et qui sont les civils.

Ainsi Israël aurait été raisonnable en s'en tenant aux bombardements des tunnels par lesquels les Gazans font de la contrebande d'armes et cela aurait été une réponse proportionnée, si Israël s'était arrêté là, même si l'attaques aériennes de certaines cibles du Hamas est justifiée. Une meilleure approche aurait été de faciliter le siège en Bande de Gaza en créant peut-être un environnement dans lequel Hamas aurait pu prolongé le cessez-le-feu. Cela valait certainement la peine d'essayer cette meilleure solution.

"Cette politique ne renforce pas Israël," note le Sari Bashi, le directeur de Gisha, un groupe de droits de l'homme israélien qui travaille sur les questions posées par la Bande de Gaza. "Le traumatisme subi par 1.5 millions de personnes à Gaza va avoir des effets à long terme pour notre capacité de vivre ensemble

"Ma collègue en Bande de Gaza travaille pour une organisation israélienne. Elle apprend la langue d'Israël et elle est le type même de personne avec qui nous pouvons construire un avenir. Elle a un neveu de 6 ans qui, chaque fois qu'une bombe tombe, est effrayé et dit ensuite son espoir de voir les Équipes Qassam renvoyer en retour des roquettes aux Israéliens."

Israël réduit les expéditions de carburant. De plus aujourd'hui, après les les bombardements, les canalisation d'eau courante sont détruites. Mme Bashi a dit "La politique israélienne vis à vis de la Bande de Gaza a été une politique non contre le Hamas, mais en réalité une politique contre un million et demi de Gazans,"

Nous savons tous que la solution la plus plausible du désordre du Moyen-Orient est une solution à deux états le long des lignes que l'ancien Président Bill Clinton a proposée. Il est difficile de dire comment nous y arriverons, mais une étape cruciale doit renforcer le Président Mahmoud Abbas et son Autorité palestinienne. Au lieu de cela, les assauts répétés sur la Bande de Gaza qui concentrent la colère arabe sur M. Abbas et les voisins modérés comme la Jordanie, sapent les conciliateurs.

Mon collègue de Temps courageux en Bande de Gaza, Taghreed el-Khodary, a cité à un père de 37 ans pleurant sur le cadavre de sa fille de 11 ans : "dorénavant, je suis Hamas. Je choisis la résistance."

Barack Obama a peu parlé de la Bande de Gaza. D'abord, étant donné que les provocations par Hamas ont provoqué une 'invasion qui coûte plus de vies, il doit rejoindre les leaders européens dans leur appel à un nouveau cessez-le-feu et après lorsqu'il sera le président en exercice il devra donner la direction à suivre que le monde sollicite

d'Aaron David, négociateur de paix du Moyen-Orient de longue date pour les États-Unis, suggère dans son excellent et nouveau livre "la Terre Trop Promise," que les présidents devraient offrir à Israël "l'amour, mais l'amour dur."
Ainsi, M. Obama, trouvez votre voix dans amour dur avec Israël.

JML

cette disproportion consciente, voulue, serait-elle une provocation pour essayer de pousser l'Iran à la faute ?

(Quelques roquettes en provenance du Sud-Liban ce matin)

Eric Dupin

Flamant Rose,
Merci beaucoup pour cette traduction: vous êtes nommé traducteur officiel de ce blog ;-)

PMB

"Le pire n'est pas toujours sûr", dit un proverbe.

Entre Israël et la Palestine, hélas...

Merci aussi à FR pour cet article.

Voici un texte où je me retrouve :

http://www.causeur.fr/il-ne-faut-pas-desesperer-montfermeil,1495

La focalisation sur cet affrontement plus que sur d'autres me fait penser que certains soutiens aux Palestiniens ne sont pas d'une pureté si émouvante que ça. Où étaient tous ces manifestants-de-gauche quand un médecin palestinien était torturé dans les geôles de Khadafi ?

Belgo4.0

c'est assez superficiel comme analyse.

N'y a-t-il d'autre horizon que les communautarismes s'il vous plait ?

Pierre "le Belge" de Lille

Louis de Saint Aout

@Gilbert Sorbier

Vous avez tout dit et bien dit.
Le Hamas disparaît….Une autre organisation le remplacera et essaiera de faire mieux à coups de rockets plus performants.
Une fragile paix pourrait survenir….Les radicaux sionistes iront bien vite s’implanter dans les « territoires » créant de nouvelles « colonies » ou agrandissant celles en place.
Et on continuera de s’indigner, de se rassembler en braillant devant les ambassades, de signer des pétitions, de lancer des bombes contre les synagogues et d’incendier des mosquées. Et un nouveau conflit naîtra. Et on comparera à nouveau les « forces » en présence, les « pauvres terroristes » contre « l’une des meilleures armées du monde ». Et les Israeliens auront la peur au ventre et les Palestiniens le ventre vide. Bref, l’habitude.

Trésor de Bienfaits

http://media.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2009/01/07/AR2009010702645.html?hpid=opinionsbox1

An unnecessary war by Jimmy Carter, dans le Washingtonpost du 8 janvier.
Très intéressant.

Michel

Je ne suis pas d'accord avec le "Bref l'habitude" de Louis de Saint Aout. Les choses changent et le texte cité par PMB illustre ce changement.

En effet, depuis quelques années, les "habitudes" ont changé et la cote de la "cause palestinienne" a beaucoup baissé, en tout cas en France. Le virage a été pris en France avec la mort d'Arafat, avec la découverte de sa fortune et des revendications de sa veuve, avec la mort d'Hariri (en remerciement des amabilités de Chirac envers la Syrie présentée comme faisant partie du camp de la paix pour l'Irak: France + Allemagne + Russie + Syrie contre USA + Royaume Uni + Espagne + Italie), avec l'évacuation de Gaza par Israel, avec la guerre civile inter palestinienne et avec la victoire du Hamas à Gaza.

Ce virage, décrit par Laurent Murawiec comme étant "La fin de la «doctrine Eisenhower» " (Le Figaro en 2003), a été pris un peu plus tot par nos alliés US:

Ce virage pouvait se lire dès 2006 sur le Blog de F. Fillon: on notera le ton employé pour décrire les affaires du Moyen Orient.

http://www.blog-fillon.com/archive-1-2006.html

Ce virage correspond à une meilleure adéquation entre la polique menée (la France a toujours été alliée d'Israel qui fait partie du camp occidental) et la présentation qui en est faite aux citoyens.

Ce virage s'est vu lors de la récente guerre Israel-Hezbollah. Les journaux français n'ont pas parlé d'une agression d'Israel envers un Liban innocent, mais d'une guerre d'Israel contre le Hezbollah, présenté comme étant une milice armée agissant à l'intérieur des frontières d'un état souverain.

Ce virage se voit aujourd'hui dans les médias et dans les commentaires des blogs.

Il se voit aussi dans l'évolution de la situation sur le terrain. Les palestiniens de Gaza sont biens seuls. Obama se tait. Les palestiniens de Cisjordanie en appellent à une intervention de la communauté internationale et à la protection de l'ONU, mais se gardent d'agir directement (alors qu'ils seraient en droit de faire puisqu'ils sont agressés par l'implation de nouvelles colonies juives). Le Hezbollah, dont tous les médias nous disent qu'il a gagné la précédente guerre (les bonnes vielles habitudes de désinformation restent) se garde bien de bouger, et le chef du Hamas, caché dans les faubourgs de Beyrouth, se plaint de ce que la communauté internationnale ne fait rien.

Finalement, en France, les seuls à defendre les palestiniens envers et contre tout sont les jeunes des banlieues et la mouvance Dieudonné.

Michel

L'article de MuraWiec de 2003 est ici (le lien précedent ne passait pas le filtre anti spam de notre ami ED)

https://www.contrepoints.org/Irak-La-fin-de-la-doctrine.html

Gilbert Sorbier

Flamant Rose,

Le texte que tu as traduit est bon, mais ta phrase "Ainsi, M. Obama, trouvez votre voix dans amour dur avec Israël."

Est aussi ce que je ressens.

Gilbert Sorbier

Bande de Gaza : Comptez sur la baracka, c’est plus sûr qu’OBAMA ! http://www.dedefensa.org/article-absence_et_urgence_06_01_2009.html

Michel

On notera que lors de la crise actuelle, la théorie "d'Israel parenthèse de l'histoire", n'est plus relayée dans les médias français.

http://www.lepost.fr/article/2008/07/19/1227208_israel-une-parenthese-de-l-histoire.html

Présenter Israel comme une "parenthèse de l'histoire" était d'ailleurs une habile manière d'en nier le droit à l'existence sans avoir à se salir les mains. Cette présentation contraste singulièrement avec "l'impression de cohésion et de sérénité" que mentionne Fillon sur son blog lors suite à sa visite en Israel en janvier 2006.

http://www.blog-fillon.com/article-1742717.html

Karl Marx

Prenons un peu de recul: quels pays pourraient être les grandes puissances de la région? J'en vois 3: la Turquie, l'Iran et Israel.
Mais voir ces grands pays prendre leur envol économique ne plairait pas à tout le monde, et notamment aux monarchies pétrolières sunnites, qui ne sont pas des "pays arabes modérés" comme on l'entend souvent, mais arabe ou pas, ce ne sont pas des démocraties et les idées religieuses qui y sont professées ne sont pas non plus "modérées".
Un pays arabe pourrait également jouer le 4ème au poker: l'Egypte.
Mais là, exit les islamistes, si ces 4 là coopéraient. Bon, maintenant, allez-y, déchainez-vous contre ces idées saugrenues.

Erick

"...le Hamas pratique l'affreuse tactique des "boucliers humains"."

Cela méritait aussi d' être rappelé car trop occulté dans la quasi-totalité des commentaires.

krop

Nicolas Sarkozy à dit "quand il y a des drames, il y a de la haine, quand il y a de la haine, il y a encore plus de violence"

il trouve ça tous seul ou ont l'aide ??

Gilbert Sorbier

Krop,
Et quand il y a de la violence, il y a encore plus de drames ? lol

@Karl Marx,
Pas faux, mais Israël est trop petit en superficie, pour jamais arriver au statut de puissance réelle.
Savez vous que Gaza est 1/3 plus petit que le confetti de la principauté d'Andorre ?

J'ai bien peur que les intellectuels français soient une fois de plus à côté de la plaque.
A propos K M, savez vous qu'il existe une jeune intellectuelle -Française et pragmatique-… oxymore ou réalité ?

Esther Duflo arrive : Pousse-toi, Jean-Paul (SARTRE)… Voici venir le nouveau visage des intellectuels français !
http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2009/01/esther-duflo-arrive-pousse-toi-jean-paul-sartre-voici-venir-le-nouveau-visage-des-intellectuels-fran%C3%A7ais.html#comments

Étonnant non ?

Trésor de Bienfaits

Ma revue de presse de ce matin (humour noir) :
Un oiseau s'est encastré dans un réacteur de l'hôpital du Croissant rouge à Gaza.

Trésor de Bienfaits

Plus sérieusement, il me semble que nous assistons à une sorte de prélude au choc des civilisations tel que l'ont imaginé, voire souhaité, Bush et Amadinedjad.

Car sinon pour terrifier l'Iran qui le menace, par Hezbollah et Hamas interposés, comment comprendre les atrocités commises par Israël dans la bande de Gaza ?

L'élection d' Obama qui a annoncé son intention de dialoguer avec l'Iran, tout en le menaçant du pire selon la bonne vieille sagesse du "si tu veux la paix prépare la guerre", ouvrait pourtant de meilleures perspectives. Mais il est difficile d'être optimiste car les adversaires de cette démarche lui ont en quelque sorte "pourri" la donne, et ce à quelques semaines de son accession au pouvoir.

Trésor de bienfaits

"Il n'y a aucun doute sur le caractère inhumain d'une opération militaire à grande échelle du type de celle qu'Israël a engagé le 27 décembre contre une population essentiellement sans défense", a déclaré le rapporteur de l'ONU depuis la Californie lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes à Genève.


Selon le fonctionnaire de l'ONU, l'opération militaire israélienne, menée contre un territoire densément peuplé, avec une population affaiblie par les privations de 18 mois de blocus et "prise au piège" dans la zone de guerre, "évoque le spectre de crimes de guerre systématiques".

M. Falk a dénoncé le confinement "dans la zone de guerre active" de la population, empêchée de s'enfuir et d'accéder ainsi à la protection du statut de réfugié. "C'est sans précédent", a-t-il assuré. "Aucun enfant, aucune femme, aucun malade ou handicapé de la population de Gaza n'a été autorisé à quitter la zone de guerre", s'est-il indigné.


"Les preuves de violations des règles fondamentales du droit international humanitaire sont si accablantes qu'elles doivent faire l'objet d'une enquête internationale indépendante", a jugé le juriste américain.

(dépêches, Le Monde)

Erick

Une réaction certainement trés peu "politically correct" en France :

http://www.causeur.fr/gaza-ou-le-comble-de-l%E2%80%99hypocrisie,1708

Michel

Il y aussi la reaction venant de l'un des blogs listé par ED.

http://swissroll.info/?2009/01/20/1154-de-gaza-a-obama

Sandra

le sempiternel conflit israelo palesitien, la veille guerre comme ils disent la bas,peut ont vraiment s'entretuer encore longtemps par amour de Dieu? Voici une des nombreuses question que ce pose Paul Hemyk Victor dans son trés bau livre Le krack de lumiere

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité