Ma Photo

septembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Dépolitisante ouverture | Accueil | Légimité à réformer »

04 janvier 2008

Commentaires

le gauchiste repenti

Il me semble que vous avez oublié un point essentiel : Obama a un charisme digne d'un Kennedy! Mais face au rouleau compresseur de la Clinton Cie, son manque de bouteille risque d'être fatal. Il reste qu'un ticket Clinton-Obama aurait de l'allure! Ce serait toutefois une catastrophe pour tous les anti-américains de France, car il donnerait des EU une image si sympathique qu'elle nuirait gravement à leur fonds de commerce. De toute façon, ils (les Guignols, les Karl Zéro et autres adeptes du psittacisme anti-yankee) vont regretter à jamais G. W. Bush : il était PARFAIT pour eux car, même avec la meilleurs bonne volonté du monde, les pro-américains (dont je me targue de faire partie) ne pouvaient prendre la défense d'une telle caricature. Si Clinton et/ou Obama arrivent à la maison blanche, les perroquets de l'anti-américanisme (parmi lesquels je n'inclus pas ED) auront mangé leur pain blanc! Enfin!

Ozenfant

Mon cher Eric Dupin,
Il me semble que l'évènement du premier caucus (de l'Iowa), n'est pas l'émergence de Barack OBAMA, même si elle m'est agréable.
L'évènement, c'est la leçon de démocratie donnée par deux candidats importants: Edward (D) et Huckabee (R).
Leçon que ferait bien d'apprendre au plus vite la presse française:
"Allez vous laisser l’appât du gain des multinationales, voler l’avenir de vos enfants ?" disent deux candidats majeur des élections américaines ! http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/01/allez-vous-lais.html#comments

R.P. Roquet

Mais voyons, cher Gauchiste-renégat-qui-n'a-jamais-été-gauchiste, les perroquets qui excitent votre psittacisme (on vous entend beaucoup ici) n'en ont que contre la Busherie, pas contre les USA !

(Bon, là, je vous laisse, j'ai ma collection de vieux American Folk Blues Festival à continuer d'écouter)

nogif

"On peut s'indigner de ce que deux millions d'électeurs inscrits dans un petit Etat absolument pas représentatif de cet immense pays jouissent, élection après élection, du privilège de faire tomber le premier verdict populaire."
Voyons qui est ce "on" qui peut s'indigner ? ... Je crains bien qu'il ne s'agisse encore des maîtres à penser d'un petit pays d'Europe dont il admis que les électeurs de ce petit état qu'est l'Iowa, ne connaissent même pas l'existence. Ridicule !

Eric Dupin

Comme la suite de ma note l'indiquait, le "on" renvoie notamment à l'éditorialiste du NYT ! Certains commentaires seraient-ils ridicules ?

Emir Abel

Vous êtes sûr du vote à main levée ?

Emir Abel

Qui a dit : « J’imagine très bien Obama à la Maison Blanche .... en 2016 »
Pour plus de détails :http://www.pauljorion.com/blog/?p=282

JLS

Huckabee est certes très à droite sur les sujets de société mais sur l'économie il est assez modéré, d'ailleurs l'etablishment républicain le deteste.

On lui reproche ses augmentation d'impots.
Par contre il peut attirer à lui beaucoup de modéré.

Si il a eu la majorité dans l'Iowa il peut très bien avoir la majorité dans tous les etats du Sud (c'est un sudiste de l'Arkansas, comme Clinton, mais Républicain) et aussi dans les etats conservateurs du middle west comme l'Indiana, le Kansas le Missouri, le Nebraska, le Dakota du Sud.
En conclusion cela risque d'être difficile pour ses concurrents républicains. Par contre il a peu d'argent, pour l'instant, car le bug businees préfére Romney ou même Clinton chez les démocrates.
Si Huckabee l'emporte chez les républicains je vois mal Obama l'emporter, à mon avis seul Edwards peu le battre.

Rudy Graison

J'ai pu regarder ce matin la chaîne Itélé qui faisait une spécial USA ce matin. J'ai constaté le même ton dans la presse du soir et celle de demain, celui d'un Obama triomphant comparé à Kennedy (John celui qui a fait la guerre au Vietnam et non Bob ou Ted qui s'y est opposé). ll est tout de même étrange que l'on ressasse sans arrêt cette fausse image de ce qui reste de l'héritage de Kennedy qui était tout sauf un libéral (un gauchiste) comparé à ses frères et il n'était non plus le pacifiste que l'Amérique est connu. L'héritage est un image papier glacé "d'âge d'or" grâce à des gens de talent. Le soufflé Obama va vite retomber comme celui que la presse nous avait rebaché en 2004, un gouverneur du Vermont dont j'ai oublié le nom.
Je pense que le soufflé Obama va retomber car la presse américaine qui n'a rien de la docilité de la presse Française en période électorale (l'histoire des couples des finalistes qui n'en était plus n'aurait pas fonctionné), va vite mettre la main sur les cadavres que doit traîner ce jeune sénateur, alors que ceux de Mme Clinton sont connus et elle a réussi à les exorciser.
Concernant un ticket Clinton et Obama, je n'y croit pas un instant. Obama a été bien trop violent avec Mme Clinton (son retour a washington serait "le retour de l'immoralité" selon le sénateur). Celui qui pourrait le colistier d'Hilary Clinton, est John Edwards. Il a l'avantage d'un élu du Sud des Etats-Unis là où les Démocrates sont en retard depuis les deux dernières élections présidentielles. En plus de cet avantage géographique, Edwards est un avocat qui a défendu les plus humbles de ses concitoyens (même s'il s'est enrichi sur leur dos). Autre qualité, il a une femme qui est très discrete (elle est malade du cancer), contrairement à Mme Obama qui a tout de Madame sans gène qui est tout sauf politiquement correct.
Rien n'est joué pour M. Obama, le plus dur va être désormais pour lui où va mettre le point sur ces lacunes, notamment une celle de ne rien connaître aux choses de l'Etat. La crise financière aux Etats Unis qui va s'amplifier va montrer la nécessité d'avoir un (ou une ) politique qui connaît ses dossiers ou qui a géré autre chose que des votes au Sénat (fonction qui n'est pas la plus apprécié comparé au député ou au Gouverneur). Et puis qui c'est que va faire la mégastar Al Gore, si on est certains qu'il ne présentera pas, qui dit qu'il ne va apporter un coup de main à des amis, les Clinton.

Malakine

En France, on braque toujours les projecteurs sur les démocrates parce qu'ils nous sont plsu sympathiques, mais lors des deux dernières élections c'est la droite religieuse neoconservatrice et messianique qui ont fait l'élection. Je partie qu'il en sera de même cette fois-ci ... ou bien ce sera un candidat issu de l'oligarchie financière. On parle d'un certain Mike Bloomberg qui se tiendrait prêt avec un magot d'un milliard de dollars ...

Boris Hyman

En tout cas il y a bien un sujet qui semble faire consensus chez tous les candidats, c'est le soutien à toutes les politiques d'Israel :
http://www.rue89.com/2008/01/02/bush-au-proche-orient-premiere-visite-apres-des-annees-dattentisme

Ozenfant

Eric Dupin,

Si je ne m'abuse, votre blog et vos textes sont un exemple de sérieux et de modération.

A ce titre il ne suscite aucunement l’avènement d’un concours de pronostique.
Concours de pronostique déjà ridicule quand il concerne un match de foot, et absolument nul et non avenu quand son objet est une élection dont vous et moi ne possédons pas la moindre clef… du moins à ce jour.
Tout au plus pouvons nous parler de nos favoris de cœur !

Par contre, il est important de découvrir, qu’en supplément de ce que raconte "l’à-plat-ventriste" presse française: Deux candidats majeurs de chaque parti -Le démocrate John Ewards et le républicain Mike Huckabee- ont mis en avant leur rhétorique anti-monde des affaires et anti-Wall street. La campagne du républicain Mike HUCKABEE représente un nouveau challenge pour son parti, qui est l’ami traditionnel du monde des affaires. A ce jour aucun de ses rivaux n’ont osé emprunter sa rhétorique. Par contre John EDWARDS est fidèle à une longue tradition démocrate réceptive à l’appel de la classe laborieuse alors que se adversaires s’enlisent à faire écho au populisme crée par l’anxiété économique des électeurs. "L’annonce aujourd’hui, du prix du baril à 100$, n’est qu’un exemple de la cupidité du «business»  pressant le citron des classes moyennes" a dit hier l’ex sénateur de la Caroline du Nord, dans une cafétéria bourrée à craquer du centre ville d’Iowa City; il s’est alors adressé à la foule: "Allez vous laisser l’appât du gain des multinationales, voler l’avenir de vos enfants ?"
Ancien gouverneur de l’Arkansas, Mike Huckabee, qui évoque fréquemment l’augmentation du prix de l’essence et les contraste entre la stagnation des salaires des ouvriers et la constante augmentation des fortunes des cadres supérieurs des multinationales à dit à son assistance du nouvel an: "Un bon président doit comprendre que ce qui est bon pour l‘économie Américaine doit être bone pour tous les Américains". Il mit aussi en avant ses origines pauvres en opposition avec la vie privilégiée de son principal rival dans l’Iowa, Mitt ROMNEY l’ancien gouverneur du Massachusetts: "Si être élu se résume, au bout du compte, a savoir qui à le plus d‘argent, alors nous n’avons plus une démocratie, nous avons une ploutocratie. Pourquoi ne pas alors faire l‘élection sur Ebay, et vendre la présidence au parieur le plus fortuné !". Voilà ce que disait hier Huckabee à Mason City !

nogif

M. Eric Dupin
Je reconnais bien volontiers que ma remarque au sujet du "on", n'était pas fondée et je vous prie de me pardonner. Comme quoi il est bon de tourner au moins sept fois autour de son clavier avant de dire une bêtise.
Cordialement.

Karl Marx

D'accord avec Rudy sur les chances d'un "ticket" Clinton-Edwards. Les succès pendant la campagne 2004, du candidat Kerry lui doivent beaucoup, d'ailleurs. J'ai conservé le programme électoral de Kerry -largement rédigé par Edwards- qui est une merveille de document bien fichu et etoffé.
Obama séduit. Il a aussi de très nombreuses idées susceptibles de plaire au plus grand nombre, avec une tonalité moraliste de gauche. Les américians préféreront-ils la morale à l'argent? La crise financière va-t-elle devenir un des points cruciaux de la campagne? ou l'Irak? ou encore une fois la santé, l'éducation...?
En tous cas, c'est un beau feuilleton qui commence.

constance

Mon réve c'est de voir Barack Obama à la maison blanche.le voir devenir President des USA.ça c'est mon rève.Il est beau,il a du charisme et de l'intelligence

Pierre Le Loup

Obama, c'est du pschitt à la Ségolène, rien de plus.

Qu'est-ce qui vient de se passer dans Iowa ? A l'échelle française ce serait la victoire de Philippe de Villiers et de Clémentine Autain !

En réalité, la "victoire" d'Obama est un reflet d'une certaine gauchisation infantile de l'électorat démocrate local lequel se trouve étouffé dans ce petit Etat ultraconservateur à 90%.

Les Français ne veulent y voir que la couleur du candidat (ah, c'est tellement anti-Bush, n'est-ce pas !) Mais la bulle médiatique qui le porte aujourd'hui n'est en réalité qu'une image et cette image s'écroulera inévitablement. Ce qui n'est pas sans nous rappeller Ségolène.

Les républicains ont tout intérêt à l'appuyer contre H. Clinton, un adversaire nettement plus redoutable et une femme véritablement intelligente.

djimbakm

C'est quand même étonnant.

On disserte beaucoup sur les qualités et l'experience de Clinton que l'on oppose à une pretendue incapacité d'Obama,et on faigne oublier souvent que ce dernier n'est pas moins cultivé et ringard que Bush fils,lequel pourtant n'aura jammais eu droit ce genre de procés.

Ozenfant

Chers amis,

Quand on lit certains commentaires, on à l'impression que les élections américaine ont lieu demain.
On à l'impression que ne postent que d'éminents spécialistes ayant tous vécu 20 ans aux USA.
On dirait même que certains sont intimes de Barack OBAMA ou d'Hillary CLINTON et pensent que leurs QI de 140 sont usurpés (quand on mesure soit même 90 comme nombre de politiciens français de 1er ordre, on a des excuses) ! (lol).

Les beaux textes d'Eric Dupin méritent peut-être mieux que des brocards lancés à l'emporte pièce à l'adresse de candidats, dans l'ensemble plutôt intéressants pour cette cuvée 2008.
"Pour l’élection du nouveau président des USA, on doit parler d’une importance a priori (quel que soit l’élu), parce qu’elle est le fin d’une époque avant d’être le début de quelque chose d’autre, parce qu’elle est de toutes les façons plus importante par ce qu’elle termine que par ce qu’elle débute. Quoi qu’il en soit, cette élection est une rupture parce qu’elle termine la présidence GW Bush, qui est d’ores et déjà l’un des épisodes les plus étranges de l’histoire des USA et de l’histoire des relations internationales."

Au fait l'élection du Pdt US a lieu dans 10 mois, le premier mardi de novembre 2008 !

jluc

vos commentaires a tous me font bien rire...vous avez bien une vision franco francaise des usa et des elections us....j habites le usa depuis 10 ans...

Eric Dupin

jluc,
Puisque vous "habites le usa depuis 10 ans", serait-il trop demander que vous nous donniez votre sentiment au lieu de vous contenter de "rire" des pauvres gens que nous sommes...

R.P.Roquet

jluc, savez-vous que nous ne sommes pas sur un skyblog d'ados ici, que la ponctuation et l'orthographe se doivent d'être respectées ?

Votre pseudo laisse penser que vous êtes êtes un expat'. Vous avez quitté la France, c'est un choix respectable. Cela aurait été bien aussi de ne pas quitter aussi sa langue.

(Par exemple : les claviers américains connaissent les majuscules)

René Fiévet

J’habite aux Etats-Unis et, paradoxalement, je ne suis pas sûr que je puisse formuler un avis plus autorisé que les français de métropole sur les élections américaines. Le problème est le suivant : il est très difficile de déceler les mouvements de fond de l’opinion qui vont décider en définitive de l’élection. Toute la campagne électorale, telle qu'on peut la suivre à la télé et dans les journaux est axée sur l’évènementiel. Chaque jour, une information chasse celle de la veille. L’accessoire chasse l’essentiel. C’est une vraie difficulté (pour moi du moins) pour comprendre ces élections.
Pourtant, il y a fort à parier qu’il y a – de façon quasi souterraine - un thème dominant qui, au bout du compte, sera décisif. On se souvient qu’en 1992, Bush avait été battu par Clinton sur le thème de l’économie. En 2004, Bush a battu Kerry sur le thème de la sécurité intérieure. Qu’en sera-t-il en 2008 ? On parle beaucoup de religion en ce moment aux Etats-Unis dans les discours électoraux (de plus en plus malheureusement). Mais je ne suis pas sûr que ce thème sera à ce point décisif. J’émets une hypothèse : ce sera le thème du changement. Tout candidat qui incarnera mieux le changement que les autres aura un avantage. Mais quel changement ? Difficile à dire. Rupture contre « l’Establishment » ? Si c’est le cas, ce sera une vraie difficulté pour Hillary Clinton qui pourtant, en tant que Démocrate, devrait incarner le changement après 8 ans d’administration républicaine. Cela ne vous rappelle rien ? Les élections françaises où Sarkozy a su incarner – contre toute évidence - le thème de la rupture après 12 ans de droite au pouvoir (alors que les socialistes pensaient que l’affaire était dans le sac). N’oublions pas, comme le dit très justement Eric Dupin, que si Clinton est élue, la vie politique américaine aura été dominée pendant un quart de siècle par 2 familles : les Bush et les Clinton. Cela fait beaucoup pour une démocratie. Conscients de la difficulté, toute la stratégie des Clinton avait été de faire passer dans l’opinion, de façon insidieuse, l’idée du caractère inéluctable de sa désignation. Or c’est cette idée qui vient de s’écrouler après le caucus d’Iowa.
Les Primaires du New Hampshire, dans un contexte très différent du caucus d’Iowa, vont certainement clarifier la situation. Si Obama gagne à nouveau, il deviendra à coup sûr un sérieux « contender » pour Hillary Clinton. Mais je pense qu’au bout du compte celle-ci s’imposera dans les primaires démocrates, tant les moyens qui sont à sa disposition – notamment financiers - sont écrasants.
La situation est plus confuse chez les républicains, mais risque de se clarifier singulièrement à l’occasion des primaires du New Hampshire. L’homme à suivre est John McCain. On a beaucoup parlé du succès écrasant de Huckabee lors du Caucus d’Iowa, mais on ne souligne pas assez que les votants dans les caucus républicains sont souvent des activistes, « pro life », et « born again christians ». Dans ce contexte défavorable pour lui, tous les commentateurs ont été surpris par l’excellent score de John McCain (14% des voix). Si John McCain l’emporte dans le New Hampshire (où Mitt Romney, le grand vaincu d’Iowa, joue son dernier va tout), il deviendra lui aussi un sérieux prétendant à l’investiture républicaine.
John McCain est certes loin d’avoir le brio, le talent, l’intelligence, le génie de la communication de Huckabee, mais c’est un candidat rassurant, qui incarnerait une vraie rupture avec les années Bush, et qui est tout à fait acceptable pour les électeurs démocrates. Il incarnerait une double rupture : par rapport à l’Establishment, auquel il n’appartient pas (il est de notoriété que John McCain a assez peu d’argent pour sa campagne), et un retour à la normale après des années Bush assez anxiogènes. En plus, c’et un vétéran de la Guerre du Viet Nam, pilote de chasse abattu, fait prisonnier et torturé par les Nord Vietnamiens (certains on peut-être vu le fameux reportage de 5 Colonnes à la Une dans les années 60 où Olivier Todd interroge un pilote américain gravement blessé, sur un brancard : c’est lui). Cela plait aux américains : « there is a story ».
Bref, un vrai cauchemar pour Hillary Clinton !

Ozenfant

Les vainqueurs dans l’Iowa ont utilisé dieu dans leur stratégie électorale. Rarement on aura vu cela dans l’histoire récente. Obama commença à caresser la foi en 2006 dans un speech adressé à "L‘appel pour le renouveau" du Sojourners magazine, une revue des chrétiens pour la justice et pour la paix. Un journaliste syndiqué, E.J. DIONNE suggéra que le discours "Était peut-être la plus importante contribution, faite par un démocrate, sur le sujet de la FOI et de la POLITIQUE depuis J.F. Kennedy à Houston en 1960, lorsqu il déclara son indépendance à l’égard du Vatican". Pourtant Barack traîne loin derrière Mike (Huckabee) en ce qui concerne la place de la religion dans la politique.
Dès le début, Huckabee, le peu connu pasteur Batiste sudiste, se compara au "petit" David de la bible et à d’autres prophètes de l’ancien testament. Il étonna les conservateurs chrétiens du "Sommet des électeurs du conseil de recherche des valeurs familiales" en disant "Il est important que le langage de Sion soit une langue majeure et non une seconde langue récemment acquise". Peu après il commença à grimper dans les sondages, ce qu’il attribua à une intervention divine !
http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/01/obama-et-huckab.html?cid=96076258#comment-96076258

espie

je ne vois plus hillary clinton comme vainqueur des des primaites du cote des democrates elle est depassée par les
espie
paris

jluc

Bonjour

Merci pour vos lecons de morale et d ortographe.....
Merci aussi pour votre intolerance , je ne savai point que les adolescents etaient interdits de parole par ici....

R.P.Roquet

jluc écrit :

"Merci pour vos lecons de morale et d ortographe... Merci aussi pour votre intolerance , je ne savai point que les adolescents etaient interdits de parole par ici..."

- Personne ne vous a fait la morale. Une demande de politesse, oui (mais ED vous en dira peut-être plus que moi).

- Si vous êtes un adolescent, c'est un âge où il n'est pas déshonorant de recevoir la leçon, surtout que les leçons, on peut en recevoir à tout âge.

- Si vous êtes un adolescent, donc un "adolescent d'aujourd'hui", il n'est hélas pas étonnant que votre niveau d'orthographe soit aussi déplorable. Prenez-vous-en à vos enseignants, à vous-mêmes, pas à ceux qui dans votre intérêt vous conseillent de l'améliorer.

- Personne ne vous interdit de parole, relisez le "serait-il trop demander que vous nous donniez votre sentiment" de ED.

- Relisez le remarquable texte d'un autre expat' comme vous, René Fievet, et faites comme lui et ce qu'on vous demande : donner votre point de vue. Nous le lirons avec intérêt, s'il n'est pas exprimé avec le mépris dont vous avez fait preuve dans votre premier post, et qui vous a valu une réaction rare ici : celle d'Eric Dupin ;-)

FrédéricLN

La comparaison Obama-Royal me semble tout à fait infondée (en-dehors du sourire ?). L'idée selon laquelle Obama serait "creux" ne prouve que l'ignorance (légitime) de ceux qui l'émettent.

Point par point de leurs propositions politiques, Obama me semble très proche de Bayrou (voir l'article en lien, intro d'un dossier composé de citations d'Obama sur les différents chapitres de l'action politique).

Erick

Sans doute en raison de son "job" passé de pilote, McCain s' est toujours intéressé à l' aéronautique et a été particulièrement actif ces dernières années à l' occasion des scandales Locheed et Boeing et à propos des futurs appels d' offres pour les nouveaux ravitailleurs en vol de l' USAF.
A ce titre, sans doute a-t-il acquis l' image d' un homme propre et impartial n' hésitant pas à s' opposer à l' administration Bush.

Ozenfant

Dans la lutte pour les élections "blanches" organisées mardi dans le New Hampshire. Les précédents sondages montraient les deux principaux prétendants démocrates dans un mouchoir de poche, après son succès aux caucus de l'Iowa, le sénateur de l'Illinois semble profiter de sa victoire. Une enquête, réalisée pour la chaîne de télévision CNN, donne 39% à Obama et 29% à la sénatrice de New York. Un autre sondage USA Today, donne 41% d'intentions de vote à Obama contre 28% à Clinton, tandis que John Edwards, arrivé deuxième dans l'Iowa, se rapproche des jupes d’Hillary avec 19%. Chez les éléphants, la course apparaît plus serrée. Le sondage d'USA Today accorde 34% au truculent John McCain contre 30% à Mitt Romney, le candidat de l'establishment et 13% à Micke Huckabee, candidat de dieu et vainqueur "miracle" des caucus républicains dans l'Iowa.

L‘an passé, à propos d‘Obama, "The Guardian" disait : "Son manque d‘expérience est énorme. Barack Obama n’a passé que deux ans au sénat contre six à Hillary Clinton ou douze année à JF Kennedy, avant qu’il ne devienne président. Il a été contre la guerre en Irak depuis le début, ce qui n’est pas le cas d’Hillary. Primordial cependant de noter que ce manque d’expérience de Barack est un avantage à un moment ou -ceux avec de l’expérience- sont perçus comme les responsable du -bordel actuel aux USA-. L’électeur se sent libre de voter de façon anti-conventionnelle."

Cela n'est pas sans rappeler un fameux referendum sur la "Constitution" européenne, en France, n’est-il pas ?

Erick

????

Et si on arrêtait de sombrer dans le francomorphisme chaque fois qu' il est question de politique intérieure américaine ?

Ozenfant

Américanomorphisme:

Aveu d‘un commentateur mesuré, dénotant le climat d’excitation incrédule qui règne aux USA après la victoire d‘Obama: " Mes amis des deux camps sont choqués. An niveau de la base de l’équipe Clinton, on essaie d’imaginer quelle pourrait être la stratégie de contre-attaque.
Dans le camp d’Obama, on a du mal a croire à cette vague soudaine. On se fait du soucis au sujets de décisions qui pourrait paraître arrogantes ou trop confiantes au sujet de sa prochaine et importante victoire dans le New Hampshire."
Un autre point de vue US sur la victoire d‘Obama: "La boite de mon fil (essentiellement de jeunes cadres), devint dingue a l‘annonce de la victoire d‘Obama en Iowa. Je ne pense pas que nous mesurons bien l‘impact qu‘Obama a sur nos enfants. Nous somme peut-être entrain d‘assister au passage du témoin, à la prochaine génération".

Karl Marx

Clinton revient et gagne le caucus du New hampshire, talonnée par Obama. Episode 2 du feuilleton. Mc Cain a la frite et gagne à son tour ce caucus républicain. Je me demande ce que devient Fred Thomson, ce conservateur anti-avortement pur sucre, avocat et acteur (Law and Order).

Erick

"On se fait du soucis au sujets de décisions qui pourrait paraître arrogantes ou trop confiantes au sujet de sa prochaine et importante victoire dans le New Hampshire."

Hé ben ! C' est raté. Y' a pas qu' chez nous qu'on s'plante.

Ozenfant

Clinton se voulait César, le plus célèbre Pompée de la planète a dit: "Doux Jésus, lâchez chez moi la grappe avec Obama, il n‘est qu’un compte de fées ! "
http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/01/ex-csar-le-plus.html?cid=96447426#comment-96447426

Edgar

Je suis intéressé par un billet sur le populisme de John Edwards, montrant en quoi ses positions sont démagogiques. Ce qui est démago c'est d'aller faire la bise à des handicapés, ce qui l'est moins c'est de mettre en avant, comme il l'a fait au soir des primaires du New Hampshire, des cas avérés de patients décédés faute d'avis positif de leur assureur pour recevoir des soins. Dans un cas on est dans la charité-spectacle, parce qu'aucun candidat n'aura d'impact direct sur le sort des handicapés ; dans l'autre on est dans la politique parce que le débat sur la mise en plce d'une couverture médicale est central dans l'élection américaine. et si j'en crois paul krugman (populiste ?) edwards n'est pas le moins bien placé sur ce sujet.

Jacques

Plus d'infos sur la campagne electorale ici:

http://acropolisreview.com

Basile Katamba Isanga

Je crois que Obama est la personne mieux placée pour sortir les USA de leur actuel isolement.
Il représente le renouveau donc le monde a besoin.
Arretez de parler de l'expérience car obama ne pourra jamais diriger seul. Que dire de l'actuel président qui compose avec Dick??????
Cordialement
Basile Isanga KATAMBA

Basile Katamba Isanga

Je crois que Mr Obama est la personne la mieux placée pour sortir les USA de leur actuel isolement.
Il représente le renouveau dont le monde a besoin.
Arretez de parler de l'expérience car Obama ne pourra jamais diriger seul. Que dire de l'actuel président qui compose avec Dick??????
Cordialement
Basile Isanga KATAMBA

diallo youssouf

je sais q si ilest elu ilva changé le monde.

Basile Isanga Katamba

Je ne parviens pas à saisir le discours de Mme Clinton; son argument le plus important contre Obama est celui de non expérience.
Et pourtant Sa fille a déclaré que sa maman était capable de bien diriger les USA et même plus que son père.
Quelle est l'expérience qu'elle a pour faire cette appréciation. Si Mme Clinton est d'avis avec sa fille; cela veut dire que ses attaques contre Obama d'avoir moins d'expériences ne sont pas sincères!!!

Decrauze

Bonne chance à cette Amérique qui se redécouvre
Attractive pour laisser libre ses aspirations.
Rendons hommage au pays qui s’ouvre
A l’élan le plus improbable pour nos générations :
Croire au changement d’ère après cette
Kaléidoscopique campagne pour victoire nette.

Osons nous inspirer de ce nouveau départ
Bénéfique malgré la kyrielle d’épreuves à l’horizon :
Aride récession, interminables conflits, horreurs sans fard,
Mais, aujourd’hui, un charismatique ton de saison.
A nos grand-mères, ultime hommage : il n’est pas trop tard !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité