Ma Photo

juin 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Fièvre Royal | Accueil | Vacances caricaturales »

01 juillet 2007

Commentaires

Lancelot

Commerciale, je suis totalement d'accord (je suis reparti avec une vingtaine de prospoectus, un tee-shirt gratuit, et un truc que je sais pas à quoi ça sert), mais festive je ne trouve pas. A part les gamins buvant de la bière et de la Manzana jusqu'à vomir ...

Alain Piriou

Merci pour votre participation hier, nous avons besoin du soutien de toutes et tous, et je suis heureux d'apprendre par votre blog que nous vous comptions parmi nous.

Cela risque de vous surprendre, mais d'autres pensent à l'inverse de ce que vous écrivez que la Marche est trop politique, trop sérieuse pas assez festive (cf. Le Parisien d'hier). La présence des syndicats, dont la CFDT qui a su mettre une sacrée ambiance, est souvent décriée. Et notre discours est parfois jugé trop engagé.

C'est la seule Marche dans le monde où vous n'avez pas sur le parcours un matraquage publicitaire de sponsors, comme Coca cola, Budweiser ou d'autres à grands renforts de banderoles ou d'oriflammes, comme à New York, Los Angeles, Madrid ou Londres. Mais c'est vrai qu'on n'empêchera jamais des boîtes, bars et disquaires de distribuer leur flyers : chacun est libre !

La fête était donc là, en effet. Une fête un peu spéciale, où chacun sait que, cette fois-ci, il n'y aura pas de discrimination selon l'origine par exemple, parce que c'est une marche où l'on parle avant tout l'égalité. La forte participation de la banlieue m'a fait chaud au coeur. On est décidément loin des caricatures.

A l'année prochaine !

Alain Piriou, porte-parole de l'Inter-LGBT

Eric Dupin

Alain Piriou,
Merci pour votre commentaire. Peut-être ces divergences d'appréciation s'expliquent-elles par une différence de repères: rescapé de la gauche des années soixante-dix, je suis sans doute excessivement politisé; et les jeunes buveurs de Manzana repérés par Lancelot le sont sans doute insuffisamment... Quant à l'envahissement publicitaire de ce genre de manif, je n'ai aucune difficulté à croire que c'est pire ailleurs !

Blagues à part, vous me forcez à expliciter ce que j'avais dans la tête en jetant ces quelques phrases. Je regrette qu'une manifestation aussi massive et réussie n'exprime pas mieux un désir de changement social. L'inter-LGTB n'est pas ici en cause, mais plutôt une certaine philosophie hédoniste et désenchantée où l'on fait la teuf et le soir et le WE et où on s'abrutit le reste du temps. C'est toujours le vieux con de gauche qui parle ;-)

Louis de Saint-Aout

Cher Eric DUPIN,

Un caractère festif sans doute, mais quand même très « orienté ».C’est ce que je retiens de cette manifestation. C’est un fait de société et je ne souscris pas au genre. Je suis bien entendu trop classique , ou trop vieux ce qui revient peut-être au même. Ou encore trop conservateur au sens sociétal du terme. Et cependant j’aime bien la fête, blaguer, rigoler, en un mot : m’extérioriser. J’aime bien les défilés de carnaval (y compris celui de Rio !).Mais la manif en question me laisse un arrière- goût de provocation ; c’est peut-être le but recherché .Ceci étant dit, le fait qu’une telle « Marche des fiertés »puisse avoir lieu prouve que nous sommes toujours dans un pays libre et c’est le plus important.

Gilbert Sorbier

Oui, bof ! Eric Dupin.

Pour sortir de la bien-pensance de la bobocratie:
Les personnes ayant beaucoup bourlingué, beaucoup cherché les expériences hors norme, goûté à de nombreux plaisirs polymorphes et exercé de nombreux métiers sont toujours perplexes devant ces démonstrations de "fiertés".
Sexuellement, rien ne me choque dans ce monde... tant que l'on ne s'attaque pas à l'intérêt supérieur des enfants (innocents) et tant que l'on asservit pas ou ne mutile pas les femmes à l'instar de bien des religions.

Cette "manif" me laisse simplement indifférent, quand à votre regret, Eric Dupin, qu'elle ne soit pas plus politisée... Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne pub pour la gauche et je ne vois pas bien ce que ça apporterait au PS, le pauvre est déjà bien assez empêtré dans ses choix et dans ses idéologies, comme çà !

Karl Marx

Question aux participants: N'y-a-t-il pas eu des revendications sur le mariage ou l'adoption par des couples homos?
Bien que le mariage soit une institution bourgeoise et rétrograde, ce serait quand même une revendication un peu politique, avec bien sûr des exigences en matière de pédagogie et d'enseignement scolaire, et sans doute une accroissance de la lutte contre les discriminations.

Erick

KM,

Le mariage institution bourgeoise et rétrograde, c' est le poncif. Je n' avais pas l' impression qu' il fut réservé à une caste, et ce depuis bien longtemps et sous toutes les latitudes, ni qu' il fut passé de mode, au contraire.
Je ne baigne pas dans les milieux homosexuels et souhaiterais donc que l' on me dise quelle proportion de cette population souhaite le mariage. Ceux que je connais n' en veulent pas.
Pour vous faire plaisir et vous donner l' occasion de rouscailler, je vais vous faire un aveu : je ne pense pas que le spectacle de types à moitié à poil dans la rue, peinturlurés et avec des plumes où je pense soit trés efficace comme lutte contre la discrimination. Ni d' ailleurs le bourrage de crâne qui consiste à traiter tout le monde d' homophobe dés qu' on fait part de ses préventions.

Gilbert Sorbier

Ne rentrons pas dans la polémique sur les droits des minorités... c'est complètement tabou, verrouillé, langue de bois.
Toute idée à se sujet, simplement basée sur le bons sens NEUTRE provoque immédiatement une levée de boucliers de la part de la pensée unique bien-pensante.

Parlez en si vous voulez chez vous, avec vos amis homosexuels ou en famille, mais dans les blogues:
Non! Non! Non! nous sommes ici aussi, tributaires des mêmes idées reçues "qu'au dehors". Chhuuut!

Monik

Ni fière,ni honteuse,je vis ,tout simplement,sans revendications particulières,sans ostentation,sans provocation...et tout cela en milieu rural;avec la même femme depuis 25 ans,avc l'amitié des uns et des autres.Pourquoi tout ce bruit pour ce qui n'est qu'intimité?Beaucoup de bruit pour...pas grand chose.

Gilbert Sorbier

Monik,
Mon neveu, qui vient en vacances chez moi avec son compagnon dit la même chose que vous. C'est simple, c'est beau. Merci !

Franck

Pour moi ce genre d'évènements c'est le symbole de la décadence des sociétés occidentales. A force de revendiquer des appartenances communautaires, sexuelles, religieuses et j'en passe, on en oublierait presque qu'on vit dans un état-nation qu'est la Républiques Française!
Plutôt que de défendre une politique familiale forte (qui soit disant au passage serait une des réponses à la crise du logement, ben oui un famille a besoin d'un toit, des personnes divorcées de deux), on encourage les divorces et on met en avant des lobbies sociétaux tels ceux regroupant les gays. Quels repères pour notre jeunesse??
l'individualisation de la société a commencé avec des philosophes comme Rousseau, au début on pouvait y voir la dedans des causes nobles, au début oui mais maintenant nous sommes allés trop loin, au lieu d'unir la nation on la divise en de multiples communautés...
Mr Dupin, certaines causes sont nobles mais à force d'aller trop loin vous allez faire mourir cette apuvre respublica

Franck

A oui et j'oubliais: Demandez à l'éléctorat populaire ce qu'il pense de ce genre de manifestations, la réponse sera à l'opposé d'une certaine pensée boboïste qui prône ces machins parisiens.

PS: n'empêche que j'apprécie beaucoup vos analyses Mr Dupin, elles sont brillantes sur la gauche, cependant je n'ai pas encore lu votre livre (bah oui budget restreint) donc je ne saurais avoir un jugement définitif, mais je vous trouve un peu bien-pensant par moments.

Karl Marx

@ Erik:
Certains homos militants ont considéré et considèrent toujours que le mariage étant justement "réactionnaire", ils n'avaient pas à le revendiquer. Ceci dit, d'autres demandent que ce droit soit reconnu, libre ensuite aux couples homos de l'utiliser ou non. Aller au tribunal pour le PACS ne plait pas à beaucoup. Et le PACS ne reconnait pas encore les mêmes droits que le mariage aux pacsés.
Sur le côté beau et simple des relations, je connais un couple de femmes très proches de moi qui le vit de cette manière, et n'est nullement revendicatif. Néanmoins, tout le monde ne peut pas le vivre librement, doit se cacher etc..., surtout en province (eh oui, la France n'est pas entièrement parisienne!) où les associations gay et lesbiens sont pu nombreuses voire inexistantes, idem pour les lieux de sortie . Je n'ai pas les chiffres, mais je crois aussi que de nombreux jeunes se suicident chaque année à cause de la difficulté de vivre leur homosexualité dans notre société, qui n'est pas la pire sur ce sujet dans le monde. mais nous sommes un peu à la traine en Europe de l'Ouest semble-t-il. Vivent les anglais, qui sont bien evidemment, comme le disait notre première ministre Cresson "Tous des pédés":

raphaele

je vais à la gay pride souvent, presque tous les ans depuis 10 ans. cette fournée était au contraire assez politique. le char de Gay Lib a été chahuté (http://nicolasjan.blog.lemonde.fr/2007/07/02/dans-le-cerveau-dun-gay-lib/), la tête du cortège était destiné à faire entendre les revendications aux gouvernement, nombreux chars des syndicats, partis politiques. La Gay Pride a vocation a être festive dans tous les cas.

raphaele

pour l'incident gay lib, un lien vers les panthères roses : http://www.pantheresroses.org/article.php3?id_article=234

Erick

KM,

J' habite en province et je n' ai pas le sentiment qu' ils se cachent particulièrement. Ils vivent assez normalement, de la façon bien dite par Monik. Et surtout, ils n' ont pas besoin d' associations pour s' enfermer dans un ghetto et se démarquer encore plus par rapport à ceux qu' ils cotoient.

Gilbert Sorbier

Karl Marx...
C'est beau ce que vous dîtes... beau comme du Libé !

Louis de Saint-Aoüt

A lire tous ces commentaires, j’en déduis , sans finesse, que notre société est divisée en deux.D’un côté les hétéros qui se marient et font des enfants.De l’autre les gays qui ne peuvent pas se marier et le regrettent, qui ne peuvent pas faire d’enfants et le voudraient bien….Sacré dilemme ! C’est sans doute pourquoi les gays manifestent aussi bruyamment et rentrent dans des associations ad-hoc.Car chacun sait bien que dans notre beau pays, seules les « associations » trouvent des solutions .Quand même, faire des enfants ! Jusqu’à maintenant je croyais qu’il fallait être deux et de sexe différent. Ah ! ces vieilles croyances ! Elles ont la vie dure.

Franck

Pour info je ne suis pas homophobe, simplement je dis que si chacun commence à revendiquer ses particularités, on en a pas fini. Je suis alsacien et ce n'est pas pour autant que je vais aller faire un cortège à Paris pour réclamer l'autonomie de l'Alsace.

On peut être homosexuel et vivre correctement sans le crier haut et fort sur tous les toits. Actuellement, à force de politiquement correct et de bien-pensance (qui est en ce début de XXIeme siècle ce que fut le communisme au XXeme siecle) on défend tout et n'importe quoi sous prétexte de valeurs humanistes hors en réalité on effeminise, on pacifie et on divise la société.
En gros on construit une société sans défense, divisée avec des jeunes ayant la fleur au fusil, que se passerait-il si la nation était en danger?

Karl Marx

Les alsaciens n'ont rien à revendiquer, car ils se sentent déjà "à part" en nous qualifiant de "français" quand on ne vient pas d'Alsace. Et je parle en connaissance de cause, allant très fréquemment à Strasbourg et dans la région, que j'adore d'ailleurs.

Franck

On vous nomme "français de l'intérieur" pour être précis, mais cela n'a rien de discriminatoire, au contraire on se sent tout aussi bien français, hormis quelques hurluberlus qui aimeraient l'autonomie. Après c'est vrai qu'on défend notre culture et ntore région mais l'intérêt de la France passe avant tout!

Choosy L.B.

Quelle belle région l'Alsace, Franck !
Q'on y mange et bien et quelles belles vignes.
Les femmes y sont épanouies, le bon sens y existe encore.
Peut-on encore dire ça des habitants de la Capitale ?

Robert Marchenoir

Ah oui mais non. Si l'Alsace fait sécession on enverra la troupe récupérer le riesling. Sans blague.

Choosy L. B.

Laissons répondre VOLTAIRE à la parade des fiertés:
"Toute secte, en quelque genre que ce puisse être, est le ralliement du doute et de l'erreur."

Frédéric

Je n'ai pas assisté à cette parade et son caractère festif me paraît être un excellent moyen de revendiquer les mêmes droits que les hétérosexuels. J'en parle d'autant plus facilement qu'il y a peu encore je me montrais hostile à leurs revendications. Après quelques mois de réflexion sur le sujet, je suis aujourd'hui favorable à une évolution de la société dans ce sens et je ne pense pas qu'être pour ou contre la reconnaissance soit une question d'âge. On peut être "vieux" et accepter de reconnaître les mêmes droits au mariage aux homosexuels et lesbiens. Quel pourrait être l'argument des conservateurs sur ce sujet ? Il n'y en a pas. A la rigueur on peut reconnaître un argument religieux voire "créationniste" qui voudrait qu'un homme soit avec une femme mais où est l'argument politique ?

Franck

Pas besoin d'être un "vieux con" pour être contre le mariage homosexuel et toutes ces choses. J'ai 19 ans mais je suis lucide, quand je vois des jeunes gens de mon âge qui ne savent même plus qui sont De gaulle, Voltaire, Jeanne d'Arc etc, qui ne savent plus écrire une dissertation sans faire 40 fautes (mais rassurez vous ils ont le baccalauréat), qui n'ont plus le sens de la collectivité mais plutôt celui de leur consommation personnelle alors oui j'ai peur! Après ont leur bassine encore l'esprit avec cette culture de la "bien-pensance"; le mariage des gays c'est bien, la diversité est une richesse pour la France etc etc...où menons nous cette jeunesse??? Ce n'est pas avec ça que vous allez leur apporter des bases solides, bien au contraire. Regardez les jeunes de banlieue, eux ils n'ont que faire de vos idées humanistes, ils parlent de "baiser" la France car en face d'eux, il n'y a plus aucune autorité. Aucune collectivité solide ne s'oppose à ces jeunes perdus pour les remettre dans le droit chemin, pourquoi croyez vous que Sarkozy a été élu? il s'est justement opposé à l'esprit laxiste et au discours humaniste de mai68 (cependant on peut en discuter de mai68, je simplifie) et l'éléctorat populaire (en plus des "bourgeois" de droite mais eux sont minoritaires dans son éléctorat) l'a pleinement suivi.

Fanette

Perso, j'ai hâte que gays and lesbians aient les mêmes droits que nous, mariage et adoption, je milite pour : connaissez vous ce blog génial :
http://marionsleshomos.hautetfort.com/

Courage vous y arriverez tous !!

Franck

Chère fanette, allez dire à un enfant qui n'a rien demandé, que s'il se retrouve avec deux pères ou mères, c'est parce qu'une certaine idéologie de la bien-pensance a poussé le vote d'une loi autorisant deux égoïstes à l'adopter. Ca fait lourd comme phrase en plus, bref...
C'est contre nature, un peu comme avec les OGM sauf que là c'est bien, c'est beau, c'est humaniste donc on ne dit rien...vous vous en fichez des conséquences que cela peut avoir sur l'enfant.
un enfant aime dire qu'il a un papa et une maman, il a besoin des deux, chacun lui apporte une équilibre. Regardez tous les problèmes avec les enfants issus de familles monoparentales ou recomposées? c'est ça le progrès social??
On confond tout et n'importe quoi.

Franck dégouté par cette société. Et un peu amer de voir Mr Dupin soutenir cette cause

Erick

Fanette,

"Perso, j'ai hâte que gays and lesbians aient les mêmes droits que nous"

J' en déduis que perso, vous êtes hétéro. Je serais curieux de savoir quelles sont vos motivations "persos". Vous m' aiderez peut-être à comprendre cet engouement pour la cause homosexuelle.

fanouche

A l'heure où la gauche dénonce le communautarisme... que fait la LGBT ?????

Elle communautarise !

Je ne suis pas certain que ce genre de manifestation soit bénéfique aux homos, car ce genre de manifestation n'est que artifices, légèreté et superficialité.

Ce genre de manifestation tend à exacerber des différences avec une vie simple.

Les homos ont droit à la normalité et les homos ne doivent pas accepter d'être soi-disant représenté(e)s par ce genre de carnaval.

Quant à la politique... arrêtons !!!

Arrêtons d'essayer de faire passer le message que la droite est homophobe et la gauche homosexuelle et tolérante. Quel cliché ridicule et rétrograde.

Quand vous voulez, je vous trouve à la pelle des homophobes à gauche et des homos à droite !!

La seule différence que je vois, c'est qu'il y a des homos qui vivent comme tout le monde, et des homos qui font du bruit et qui font croire à la population que les homos, c'est la cage aux folles !

La communauté est malsaine.

Choosy L. B.

A propos de l'adoption d'enfants:
"S'il fallait tolérer aux autres tout ce qu'on se permet à soi-même, la vie ne serait plus tenable. (GEORGES COURTELINE)"

monik

Bravo Fanouche,je suis homo,je suis de droite, et je vis comme tout le monde,dans un village de 200 habitants où chacun respecte ses différences...Comme je l'ai déjà dit,ni fière,ni honteuse,je sui,tout simplement...et j'ai dépassé la soixantaine,ce n'est donc pas nouveau.Pourquoi s'afficher à tout prix ?On aime,on est aimé,c'est tout et bien simple.

Louis de Saint-Aout

@frank

C’est un plaisir pour moi de lire vos commentaires.
Vous avez 19 ans et vous raisonnez comme un « grand ».
C’est rassurant de voir que la pensée juste n’est pas totalement absente chez nos jeunes.
Vous avez raison sur toute la ligne et vous avez surtout raison de le dire bien haut .
Vous pourriez être mon fils (mes enfants sont nettement plus âgés que vous) ;Aussi je me permets de vous dire : « Continuez !!! »

Abenrà

Le communautarisme est la plus hypocrite des formes d'ostracisme.
Pourquoi vouloir à tout prix que les couples homosexuels singent les couples hétéros ?
Demande t-on aux couples hétéros d'adopter les pratiques sexuelles propres aux homosexuels ?

fanouche

@ Franck,

Autant je n'aime pas la fameuse marche des fiertés des homos extravertis et superficiels, autant je peux défendre l'adoption par les homos normaux !

Le problème des enfants de ces couples n'est pas d'avoir 2 pères ou 2 mères... leur problème, c'est le regard des autres ! c'est le regard de ceux qui pensent qu'ils n'ont pas de chance de ne pas avoir un père et une mère !

Hors, si ça ne pose pas de problème aux autres, ça ne posera pas de problèmes à ces enfants qui seront choyés !

A méditer, en se rappelant le regard qui était autrefois porté sur les enfants des mères célibataires qu'on appelait alors les "filles mères" !!

Le problème de ces enfants n'était pas d'être de famille monoparentale, mais c'était la désapprobation des autres.

A méditer !

Karedig

C'est marrant comme chaque fois que l'on aborde un thème comme la gay pride, les vieux démons se réveillent en commentaires...

Marrant ou triste, c'est selon.

L'homoparentalité titille certains. Comme si la revendication était de faire des enfants (ce qui est un fait quotidien, même pour les homosexuels) et non de revendiquer les droits de co-parentalité à ceux et celles qui les élèvent au quotidien.

Quant à dire "Pourquoi vouloir à tout prix que les couples homosexuels singent les couples hétéros ?" c'est atterrant. La vanité du luxe. Les questions de Droit confondues avec le décorum...

Gatien

@Karedig

Marrant ou triste en effet, de sentir dans beaucoup de commentaires la recherche du bon angle d'attaque.
Marrant aussi de voir que ceux qui ont l'opinion la plus classique et conservatrice (et majoritaire) de l'homosexualité se prétendent assaillis par la "bien pensance", et que d'un autre côté personne n'est intervenu pour traîter quiconque d'homophobe.

"Ah, les braves gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux"

Ben

En attendant, une maman a laissé son fils dans un fastfood parisien... et elle est à Casablanca
http://demo.une.net/article.php?id=070705111220.j2iynlhy

Je n'étais pas forcément d'accord pour l'adoption d'enfants par des couples homos mais là, j'avoue que cette situation force ma remise en cause de la question.
Subir des railleries de certains camarades de classe parce'qu'il "a deux papas" mais vivre dans l'amour ou avoir une mère comme celle citée ci-dessus!!
Certains diront que c'est la peste ou le colera...

Erick

Karedig,

Voulez-vous bein ce que le luxe et le décorum ont à faire dans l' histoire ?

Erick

Karedig,

Voulez-vous bein ce que le luxe et le décorum ont à faire dans l' histoire ?

Erick


"Voulez-vous bien nous dire ce que ...2

Pardon, je pédale à coté de mon clavier ce matin.

Åbenrå

La mode c'est extra, les idées reçues c'est extra, tout ce qui se faisait avant c'est ringard !!!!
O.K. tout ce que la France compte de baba-cool et de soixante-huitards attardés vont courir au secours de la mode.
Je connais, mes parents en sont, ils ont bientôt soixante ans, amènent leurs copains bouffis de prétention (venant déclamer les poèmes minables de leur invention), leurs copains tellement fiers d'être des ratés n'ayant jamais eu à travailler, leurs copains tellement sans gêne qu'il faut les virer de force pour pouvoir ENFIN se coucher quand on travaille le lendemain.
Quand à l’adoption de jeunes garçons par des couples d’hommes gays:
La décence minimum ne serait-elle pas de demander l’avis des enfants... Un sondage ?
En tant que mère, et ayant une copine assistante sociale qui me fait part de la misère (y compris sexuelle) du monde parental, j'ai bien peur que "JUSTE POUR AVOIR RAISON" on aille une fois de plus, prendre des risques inconsidérés.
Dans tous les cas de figures l’intérêt supérieur de l’enfant ne doit t’il pas primer les querelles de clocher entre fanatiques communautaristes et leurs opposants ?

Robert Marchenoir

"A méditer, en se rappelant le regard qui était autrefois porté sur les enfants des mères célibataires qu'on appelait alors les "filles mères" !!
Le problème de ces enfants n'était pas d'être de famille monoparentale, mais c'était la désapprobation des autres." (Fanouche)

Bien sûr que si: le problème de ces enfants était, et est toujours, d'être de famille monoparentale (une absurdité langagière politiquement correcte qui signifie en réalité : mère seule; une "famille monoparentale", ce n'est, par définition, pas une famille).

Le fait que la désapprobation des autres ait disparu ne change rien au fait que c'est beaucoup plus difficile pour un enfant de grandir sans père, et qu'une mère seule a beaucoup plus de mal à élever un enfant. C'est déjà suffisamment difficile à deux...

Des quartiers entiers, en Angleterre et aux Etats-Unis, sont peuplés de "familles" où la notion même de père a disparu. Ils sont plongés dans la pauvreté, le chômage, la violence, la drogue. C'est la conséquence directe de ce mode de vie, que vous trouvez tellement urgent d'approuver.

Vous confondez, comme souvent en France, la réprobation que l'on peut porter aux personnes, et la réprobation que l'on peut porter aux moeurs.

Robert Marchenoir

"En attendant, une maman a laissé son fils dans un fastfood parisien... et elle est à Casablanca
Je n'étais pas forcément d'accord pour l'adoption d'enfants par des couples homos mais là, j'avoue que cette situation force ma remise en cause de la question." (Ben)

Et en quoi cette situation forcerait-elle une remise en cause?

Si l'on avait autorisé l'adoption par les couples homosexuels, vous pensez que cela aurait dissuadé cette mère marocaine d'abandonner son enfant? Cela n'a strictement aucun rapport.

Cet argument rebattu du "mieux vaut de bons parents homosexuels que de mauvais parents hétérosexuels" est idiot. Le choix ne se présente jamais ainsi dans la vie réelle.

Par ailleurs, dois-je rappeler que le nombre de parents qui demandent à adopter est infiniment supérieur à celui des enfants disponibles pour l'adoption?

Ce n'est pas comme si des milliers d'enfants, maltraités par d'épouvantables couples hétérosexuels, n'attendaient que la chute des préjugés homophobes de l'horrible gouvernement de droite pour pouvoir enfin être adoptés par de gentils parents homosexuels.

Enfin, le problème très spécifique, et souvent évoqué par les partisans de l'adoption homosexuelle, des parents ayant engendré au sein d'un couple (hétérosexuel, faut-il le dire...), puis vivant une seconde vie au sein d'un couple homosexuel, et réclamant des droits parentaux pour protéger leurs enfants, devrait pouvoir être résolu par une réflexion juridique pure, sans que des polémiques idéologiques sur les "droits des homosexuels" viennent obscurcir le débat.

Encore que l'on puisse valablement argumenter, dans le cours de cette rélfexion juridique, qu'en décidant de vivre leur vie homosexuelle, ces parents renoncent ipso facto à leurs droits parentaux, dans l'intérêt même, faut-il le rappeler, de leurs enfants.

Mais, pour résoudre la situation bien précise dont je viens de parler, le lobby homosexuel joue, comme d'habitude, sur l'amalgame, en réclamant l'adoption.

C'est la stratégie du pied dans la porte, déjà pratiquée avec succès. On réclame le PACS. Puis, ça ne suffit pas, on veut plus. Etc.

Sous couvert de résoudre-le-douloureux-problème-des-homosexuels-anciens-hétérosexuels, on cherche à ouvrir la porte à l'adoption pure et simple d'enfants non naturels.

L'escroquerie intellectuelle, politique et morale du lobby homosexuel est constante.

fanouche

Robert !!!!

"(une absurdité langagière politiquement correcte qui signifie en réalité : mère seule; une "famille monoparentale", ce n'est, par définition, pas une famille)"

Une mère n'est pas une famille, ok ! mais une mère et son enfant sont une famille monoparentale que ça vous plaise ou non ! (voulez-vous nous dire qu'un enfant orphelin de son père OU de sa mère n'a plus de famille ??????)

J'insiste sur le fait que ces mères, autrefois, étaient méprisées, et leurs enfants, traités de "bâtard" (quelle horreur).

Voulez-vous consulter des statistiques sur les enfants de famille monoparentale qui soient équilibrés et non délinquants, avant de porter des jugements ?

Ca vous aidera sans doute à imaginer qu'un enfant choyé par un couple homo, n'aura pas d'autres problèmes que votre regard !!! votre regard qui juge, votre regard qui désapprouve, votre regard compassionnel !!!

Si tous les soi-disants détenteurs des bonnes moeurs voulaient bien prendre du recul sur ce qu'ils sont influencés par 2000 ans de morale fabriquée !!

Mais j'insiste aussi sur cette marche des fiertés qui détruit la réputation des homos, les montrant comme différents et immoraux.

Ce communautarisme est contre-productif.

Åbenrå

Robert, Fanouche,
Je suis attristée de constater que tout le monde continue à parler de moeurs "modernes", d'idéologies, d'idées préconçues (plus ou moins rétrogrades, plus ou moins progressistes).
Je suis consternée de constater que tant de gens bien pensant vivent dans leurs rêves.
Dans la vrai vie de la misère morale et sexuelle de certain milieux, (mais cela arrive aussi souvent dans les milieux aisés), les viols de jeunes et d’adolescents de la part des beaux pères (mais aussi des pères) sont une des plaies de la société (dont il est estimé que 90%, au grand minimum, ne font pas l’objet de plaintes).
J'ai une fille de 15 ans qui m'a dit voilà trois mois: "Maman je me demande si je suis est gay ou straight", cela ne m'a fait ni chaud ni froid, j'ai seulement souri.
Mais je m’étonne que seuls les égoïsmes corporatistes et la dialectique idéologique semble intéresser les français et surtout le milieu homosexuel. Bien triste. Et les enfants dans tout ça ? De la marchandise affective ?

bernard

Franck a 19ans mais il est déjà vieux !

cavalli

3% d'homo et beaucoup de bruit pour si peu.Ce spectacle de bobos bringueurs,pas terrible pour des gens qui se disent responsables et veulent eduquer des enfants.Je ne leurs confierai pas mes gosses.Pourquoi ne s'adopteraient-ils pas eux meme ,vu le boulot pour les rendre plus mature.

Roxane

@R. Marchenoir et Fanouche : tiens, dès que mes enfants vont rentrer du mois passé chez leur père, je vais leur poser la question : avez-vous le sentiment de n'avoir pas de famille ? lol Je crois que mon ado de 15 ans, et son frère de 12, tous deux d'excellents élèves, impliqués dans des clubs, tous deux fort sociables et souriants, ne manqueront pas, à mon avis, passé le premier moment de stupéfaction, de répondre par une évidence, s'ils jugent seulement utile de répondre ! J'en ris par avance... Bien sûr c'est un peu plus difficile... que dans une famille où les deux parents sont présents et s'aiment. Les concurrents sont déjà moins nombreux ! Pour ce qui est de la Marche, je rejoins certains commentaires, la sexualité est une quête noble et libre, mais elle relève de l'intime. A vrai dire, que certains de mes amis soient homosexuels m'indiffère complètement ! Ce ne sont pas des homos, ce sont des amis !

DD

Belle réponse de Roxane à Robert Marchenoir.

Les photos sont plus que sympathiques : chaleureuses. Celle où l'ont voit un homme en nonnain discuter avec son voisin est drôle : il a l'expression de quelqu'un qui parle d'un problème de bureau.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité