Ma Photo

février 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Identité française | Accueil | Copiage royal »

07 septembre 2006

Commentaires

flamant rose

Vu la qualité des photos on peut penser qu'elles ont été prises avec un reflex numérique et pour certaines d'entre elles avec un zoom optique.Celle du papillon zoom ou macro ? Pour d’autres avez vous utilisé un filtre ou sont ce les couleurs naturelles? Ce sont de toutes façons de très belles photos.

Eric Dupin

Flamant rose,
Merci pour vos appréciations. C'est vrai que je suis un peu laconique du point de vue des légendes (j'essaierai d'y remédier) et conditions de prise de vue. Pour ceux que cela intéresse, je précise:
- Boitier numérique Nikon D200;
- Majorité des photos avec l'excellent zoom Nikon 18-70;
- Photos d'animaux (y compris le papillon) avec le Sigma 70-300;
- Pas de filtre, couleurs naturelles (la saturation est forte en Argentine en hiver), simplement ajustement des courbes de niveaux classique en photo numérique.
La photo est une de mes vieilles passions qui a été ravivée par les possibilités offertes par le numérique...

mariapia

hmm, tu nous donnes juste l'eau à la bouche avec ces photos, tu ne veux pas nous en dire un peu plus sur ce beau pays dans quelques billets`? Où en sont les gens après la terrible crise financière d'il y a quelques années?

Robert Marchenoir

Aucun animal n'a été maltraité pendant la réalisation de ce blog.

Aucun candidat socialiste n'a été maltraité pendant la réalisation de ce blog.

Ah! Euh... non. Là, ça ne marche pas.

Siganus Sutor

Éric Dupin : « j'ai été frappé par l'optimisme de ses habitants qui contraste avec la tristesse récurrente de la "vieille Europe" »

Une soixantaine d'années après son Brésil, terre d'avenir (un peu décevant quand même selon moi), seriez-vous en train de nous préparer un bouquin à la Stefan Zweig ?

En tous cas bravo pour les photos, qui donnent envie d'y être. Comme vous le souligniez plus haut, elles gagneraient à avoir quelques mots en guise de légende. (L'hiver en été ? La crise économique a vraiment retourné ce pauvre pays...)

PMB

Bien évidemment, j'attends moi aussi que vous nous parliez des Argentins. Parce que, à part sur une deux photos et de loin ou très loin, on n'en voit pas un seul. Pudeur ? Respect du droit à l'image ? Ou ?

Parceque (enfonçons une porte ouverte), un pays c'est aussi ses habitants.

lefunambule

la plus élémentaire analyse géopolitique conduit à cet optimisme-là!
Penser que le Baron de Hirsch ( à la différence de Lord Rotschild) voulait installer une base juive dans l'Entre Rios...où est né Kessel

Gerard

L'Argentine est un pays magnifique, mais surtout les argentins sont très accueillants et chaleureux. Toutefois, il ne faut pas oublier les problèmes de l’Argentine et se rappeler que sa dernière très grave crise était due aux remèdes catastrophiques prônées par monsieur Camdessus alors au FMI (Menem avait reçu ses félicitations) et savoir que celui-ci est un modèle pour le candidat Sarkozy. Alors si pour avoir de l’enthousiasme il faut passer par le chemin de l’Argentine, je préfère et de loin la morosité.

Gerard

Les chutes d’Iguazu sont toujours magnifiques mais cette année en raison de la sécheresse elles étaient beaucoup moins abondantes qu’en 2003, année où je les ai visitées. A Humahuaca et ses montagnes colorées, il manque, si je peux me permettre, la montagne aux sept couleurs et un personnage extraordinaire Fortunato.

GED

Sarkozy a comme conseiller M. Camdessus ancien du FMI. Il le prend comme modèle or ce personnage a déjà amplement fait ses preuves et vérifier les résultats de ses remèdes est très simple. Par exemple monsieur Camdessus avait félicité monsieur Menem pour sa politique ultra-libérale en Argentine : privatisation de l’eau, l’électricité … fonds de pension de retraite, monnaie forte. Résultat : une crise catastrophique, par exemple les pensions de retraite ont perdues 75% (je dis bien soixante quinze pour cent) de leur valeur et les retraités sont paupérisés, un chômage plus proche de 30 % (et pourtant en Argentine il n’y a pas de code du travail et plein de petits boulots). L’Argentine se redresse car elle a fait sa rupture avec la politique prônée par Sarkozy.

eczistenz

J'ai la chance moi aussi d'aller fréquemment en Argentine dans le cadre de mon travail. Ce qui frappe aussi dans ce pays, c'est que suite à la crise de 2001, il y a une énorme décridibilisation du politique (slogan "que se vayan todos" en 2001). La popularité actuelle de Kirchner ne doit pas faire oublier qu'il avait été élu avec très peu de voix. Il ne s'appuie pas sur une "gauche" issue de la société civile (et donc des cadres formés) comme Vazquez en Uruguay ou Lula au Brésil. Le personnel et la pratique politique restent marqués par la corruption, le népotisme, l'incompétence. L'Argentine n'a pas du mal à construire un état de droit, elle a plutot du mal à le "recréer" suite aux dégats de la dictature et des années Menem (Merci aux Chicago Boys et leurs politiques ultralibérales), cf post de GED. Ce qui est très étonnant dans ce pays, c'est que si le système politique est discrédité, la "pratique politique" au quotidien, le militantisme est en plein renouveau. Dans les quartiers et les campagnes, les gens se prennent en main et s'organisent de façon communautaire, à une échelle locale, sans attendre grand chose de l'Etat. C'est assez paradoxal d'ailleurs. La participation aux élections, le fonctionnement du système politique montre une désaffection grandissante de la population, alors qu'au quotidien au contraire les gens se reprennent en main, laissant un gros "vide" entre les deux...
A méditer aussi au Nord l'expansion incontrolée de la culture hypermécanisée et chimiquée du soja, poussant à l'expulsion de petits paysans et d'indigènes et à de très gros problèmes envirronementaux.
Mais c'est aussi un pays dont on tombe facilement amoureux... Latino et européen à la fois, avec des cultures urbaines et rurales. On s'y sent chez soi et ailleurs, "exotique" et proche à la fois.

Erick

GED,

Ne soyons pas trop simplistes. Camdessus n' a qu' une responsabilité trés lointaine ou, tout au moins, est loin d' être la seule cause des malheurs économique du Brésil : corruption et laxisme avant/pendant/aprés Menem, cris économique régionale, dette publique endémique, ...
Mais, bien sûr, si parlant de l' Argentine, on veut à tout prix revenir sur Sarkozy, allez-y mais cela commence à relever de la psychothérapie.

Ged

Je parle plutôt de la pensée représentée par Camdessus qui a fait des ravages (j'ai de la famille en ce pays), et pour avoir vu les dégâts de l'application de cette pensée. Mais Camdessus n'a pas cessé de faire l'éloge de Menem en ces temps faisant fi de la corruption pourtant visible aux yeux de tous. Je ne fais pas une fixation sur Sarkozy mais sur la pensée destructrice qu’il admire.

Eric Dupin

Merci à tous ceux qui, connaissant certainement plus que moi l'Argentine, ont dit des choses fort intéressantes sur la situation de ce pays. Ses habitants ? Je les ai quand même vus, d'autant plus que nous avons fait 8000 kms en voiture, en un mois, plutôt que de prendre l'avion entre les différents grands points touristiques. Mais je répugne à me lancer dans de grandes analyses, alors que mon pauvre espagnol ne m'a permis que quelques discussions... Ma notation sur "l'optimisme" des Argentins n'avait pas une signification essentiellement politique. Elle relevait plutôt de la psychologie sociale. Dans ce pays, nous avons vu de la pauvreté - plus que de la misère - mais pas vraiment de désespoir.
Quant à la photo, je maîtrise un peu le paysage et les animaux... Tirer le portrait des gens que l'on rencontre, c'est tout un art que je ne possède pas.

Siganus Sutor

Éric Dupin : Quant à la photo, je maîtrise un peu le paysage et les animaux...

Eh ben si ça ne prenait pas trop de temps de donner quelques indications sur chacune d'elles, cela apporterait sans doute une valeur ajoutée aux photos. (Pour une éventuelle exonération de la TVA, voir Bercy...)

Siganus Sutor

Oups ! pardon, je n'avais pas vu que cela avait déjà été fait...

SAGLIER Pierre

Se sont de fabuleuses photos de ce pays qu'il faut reconnaitre est magnifique!
Votre Partie du voyage partagé avec nous dans la province de San Juan et la Rioja dans le 4x4 fut très plaisante!
Je vous félicite encore pour vos photos et pour votre blog!
Merci

Denis

Un pays qui sort de la faillite ne peut qu'avoir retrouvé les vraies valeurs. Plus rien à défendre: pas de statut, pas de "rang dans le monde", pas d'acquis, pas de course aux postes, aux prébendes ou aux rentes. Un tel espace naturel d'où les tensions du vieux monde sont abolies par la simple abolition des règles du jeu en vigueur dans le monde moderne est peut-être un don du ciel. Je ne sais si la joie argentine est spécifiquement américaine, mais elle doit avoir un parfum de "back to basics". La faillite fait partie du mythe américain, à croire. Sans nul doute, la France a encore beucoup à apprendre de l'Argentine en matière de faillite. Il ne sert à rien de s'épuiser à maintenir debout un système qui ne vaut plus rien. Laissons le couler. Plutôt que de lâcher des ours slovènes dans nos montagnes, il faudrait certainement y importer des lamas en masse. Et s'ils se mettent à cracher trop souvent à la gueule de qui les importune, alors vraiment on pourra dire : il se sont bien acclimatés, il sont devenus de bons français.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité