Ma Photo

septembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Méthode Villepin | Accueil | Sarkozy medium »

14 mars 2006

Commentaires

Fulcanelli

Commentaire ? Tout dépend ce qu'on entend par commentaire.

En fait, la redondance existe dans le domaine des faits, des thématiques récurrentes, occultant la singularité d'événements et de personnalités originale. Il manque aussi de l'analyse, du recul, de la mise en perspective. Il suffit de lire les rebonds de Libé, quatre sur cinq sont bons à mettre à la poubelle.

vladtepes

illusoires surinformations ou bien orientatoires mésinformations?
l'information réelle n'est pas comme le café, bien moulue avec filtre !
certes le marc n'est pas bon.... mais poutant il existe!! et le rôle du journalisme n'est il pas de relater la réalité?
utopie, utopie quand tu nous tiens

MariaPia

ce rapport pose des questions intéressantes pour les journalistes bloggueurs. qu'apportons-nous en effet par le biais de nos blogs en termes d'informations? des revues de presse plus pointues pour certains, des infos oubliées par les médias traditionnels pour d'autres, le journal de nos activités quotidiennes genre la vie d'un journaliste au jour le jour.
Je ne suis pas sûre d'avoir trouvé le ton le plus adéquat et les sujets les plus pertinents pour mes posts. J'ai remarqué que les anecdoctes les plus personnelles sur ma vie de journaliste à New York recevaient un bon accueil (comments et mails), tout comme les infos sur les sujets qui fâchent, même si rabachées (avortement, fous de Dieu aux States, etc). Reste à déterminer aussi ce qui fait le succès d'un blog. Son traffic? la constance du lectorat? même si celui-ci est limité? autant de questions que je me pose.

Robert Marchenoir

"Seulement 5% des notes postées sur les blogs offrent une information originale, l'essentiel relevant du commentaire. " (Eric)

OK, mais il y a entre 23 et 27 millions de blogs. Mettons qu'il n'y en ait que 10% d'actifs, qui publient une note par jour.

Ca fait 23 000 000 x 10% x 5% = 115 000 notes offrant une information originale par jour!

Pas mal, non?

Et c'est sans compter tout l'intérêt des commentaires et des témoignages. Les médias traditionnels -- pour ne pas dire les vieux médias -- publient aussi une bonne part de commentaires. Mais c'est souvent toujours les mêmes.

GlobLog

nous essayons tous individuellement d'être intéréssants mais nous n'y parvenons pas.C'est difficile d'être constamment (surtout lorsqu'on intervient fréquemment)un "spectateur engagé" de haut niveau.
Quoi qu'il en soit,il y a bien un ou deux de mes posts sur ce blog ou sur le mien qui constituent des "apports bruts d'information originale" (ex:les liens de Sarkozy avec l'Eglise de Scientologie-et non pas seulement "avec Tom Cruise et John Travolta").
En l'espèce,le grand public ne le sachant pas et les journalistes "insiders" ne le relayant pas quand bien même ils le sauraient,il me semble pertinent qu'une source bien informée se soit manifestée en dernier ressort.
Et puis,grâce aux blogs,nous pouvons tous faire du journalisme:c'est révolutionnaire! A condition de ne pas subir en retour pressions de la part de ceux qui voient leurs noms cités ou qui en viennent à jalouser des amorces d'analyse politique dont il n'auraient plus le monopole exclusif.Ce temps-là est révolu.

Basta

On n'augmente pas automatiquement la production nationale en imprimant des billets de banque.
S'il y a mettons 10.000 fois plus de chercheurs qu'à la Renaissance, ils ne font pas 10.000 fois plus de découvertes fondamentales.
Si l'on forme 10 fois plus d'étudiants qu'il y a 40 ans, il n'y a pas pour autant 10 fois plus de (vrais) cadres.

L'inflation est partout. Elle fabrique d'immenses bulles pleines de vide. L'inflation de l'information nous submerge. Heureusement Google existe, qui nous aide à butiner de manière profitable !

Fulcanelli

En fait, il y a trop de journalistes mais pas assez de plombiers ce qui m'amène à envisager une reconversion professionnelle, ou alors passer un troisième doctorat

Daryl

Les liens entre Sarkozy et l'Eglise de Scientologie ne sont pas étonnants quant on connaît le lobbying de la secte de Ron Hubbard au sein des Institutions Européennes (le siège de la Scientologie se situe dans le quartier européen d'ailleurs), ils offrent ainsi quelques beaux lunchs certains après-midi au sein des DG de la Commission.

Ainsi un lobby de type ONG comme "Droits de l'homme sans frontières" (HRWF- Human rights without fronteers) n'est en fait que la taupe de la Scientologie. D'ailleurs, ce lobby défend aussi les autres sectes...

http://www.http://www.hrwf.net/html/observatory_on_religious__spir.html

Et ils sont accrédités au Parlement!!
http://www.europarl.eu.int/parliament/expert/lobbyAlphaOrderByOrg.do?letter=D&language=FR

Daryl

http://www.hrwf.net/html/observatory_on_religious__spir.html
Désolé voici le bon lien!

Nicolas

Finalement, les "sources" réelles d'information ne sont-elles pas, elles, très réduites?
La plupart des infos diffusées par les médias sont reprises d'autres médias (je l'ai lu, mais je ne sais plus où, et j'aimerais trouve des chiffres à ce sujet).

Il me semble aussi que le nombre des "enquêtes" journalistiques diminue au profit des infos immédiates et souvent reprises. N'est-on pas en violation du fameux principe de vérification et de recoupement des infos?

Troublant cas pratique: je viens de voir un compte -rendu de l'audition de ce jour des journalistes par la commission parlementaire sur Outreau: les journalistes reconnaissent que dans l'urgence, ils ont repris les infos données par la police et la justice. Quand les mêmes médias ont pris un peu plus de temps pour des enquêtes, les "doutes" sont tout de suite apparus , et diffusés, mais peut-être moins dans les JT ou les gros titres des journaux.

Est-ce la pléthore des moyens de diffusion ou la manière de récolter les infos qui sont à blamer?

Siganus Sutor

Éric Dupin : « Seulement 5% des notes postées sur les blogs offrent une information originale, l'essentiel relevant du commentaire. »

Euh... je comprends peut-être mal ce qui est dit là, mais peut-on reprocher aux commentateurs de commenter ? Dans ce cas il faudrait changer ce qui figure un peu plus haut, car au début de ce que nous postons ici il est possible de lire ceci : « Commentaires ».

Michel

Il y a aussi des informations originales sur les Blogs.

Souvenons nous ici chez Eric du témoignage d'Al sur Katrina. Et pour les remous actuels dans les facs, je recommanderai le message de Stéphane D. du 14 mars 2006 à 22h38

http://ericdupin.blogs.com/murmures/2006/03/majorit_silenci.html

Ludovic Windsor

Eric,

Si ce que tu dis sur la qualité de l'information me semble intuitivement vrai (je ne trouve pas que la qualité des papiers progresse ni qu'il y a plus d'enquetes de fond, bien au contraire), tu passes sur le role des nouveaux medias dans le filtrage de l'information.

Le Web 2.0, c'est un medium interactif ou les lecteurs participent (ce que je suis en train de faire). Il y a des nouveaux outils qui permettent de reperer l'information pertinente et utile, par voie de "tagging" ou grace aux communautes (wikis ou digg par exemple).

Cela me donne une bonne idee pour un post futur....

Eric Dupin

Loin de moi l'idée que les blogs n'apportent pas grand chose, sinon je n'en tiendrais pas un ! Ils permettent le débat et, comme le dit Michel, la publication de témoignages précieux. Simplement, ces apports ne peuvent compenser l'affaiblissement des médias traditionnels qui, jusqu'à nouvel ordre, sont les seuls à disposer des ressources nécessaires à la production d'une information qui coûte cher (reportages, enquêtes).

Fulcanelli

Oui mais pourquoi ne connaît-on pas le nom du fabriquant ? Appel à blogueurs, nous voulons savoir


GRANDE BRETAGNE

Un test clinique échoue,
6 personnes hospitalisées

NOUVELOBS.COM | 15.03.06 | 10:45

Six hommes rémunérés pour tester un anti-inflammatoire contre la polyarthrite rhumatoïde et la leucémie sont dans un état grave à Londres.

L 'Angleterre est le théâtre d'un fiasco clinique. Six candidats au test d'un médicament ont du être hospitalisé mardi 14 mars après avoir mal réagi à l'essai clinique en vue de la mise sur le marché d'un nouveau traitement. Deux hommes se trouvent toujours mercredi 15 mars dans un état "critique" et quatre autres dans un état "grave" et sont suivis dans le service des soins intensifs de l'hôpital londonien de Northwick Park, a indiqué une porte-parole.
Ils y ont été admis mardi soir après une réaction négative au médicament, un anti-inflammatoire destiné à traiter entre autres la polyarthrite rhumatoïde et la leucémie.
L'Agence britannique de régulation des médicaments et produits de santé (MHRA) a immédiatement ordonné la suspension de l'essai clinique, qui était effectué dans une unité de recherches indépendante de l'hôpital de Northwick Park.
Cet essai était effectué sous la supervision de l'américain Parexel International, un organisme sous-traitant les essais cliniques pour des laboratoires pharmaceutiques.

Aucun signe avant-coureur

Le MHRA, qui n'a pas révélé le nom du médicament concerné ni celui du fabricant,

Ludovic Windsor

Eric,

C'est une reflexion qui merite d'etre menee: si je ta logique jusqu'entre teslignes, seuls les journalistes de metier peuvent apporter de la reflexion pertinente.

Je suis d'accord qu'il est necessaire de placer dans un contexte et de filter -je suis un fan par exemple de Dominique Bromberger.

Ceci etant dit, la presse est de moins en moins independante (tu vois un seul hebdo parler des echecs pitoyables du Rafale de Dassault par exemple?) et peu de reportages originaux (dans l'economique surtout) sortent. Parceque c'est une chose que de denoncer les actes d'Israel en Palestine que de s'attaquer aux lobbies par exemple automobile (le tout diesel est une aberration, qui le dit?).

Les bloggers ont un role original, de creation et de filtration, tout comme les associations de consommateurs et autres...


PS: Fucanelli, Quel est le but de ta pollution sans rapport avec le sujet de ce post?

Fulcanelli

Ludovic, désolé pour toi si tu ne vois pas le rapport. A la fin de cet extrait de presse, on apprends qu'on ne connaît pas le laboratoire en question, ce qui traduit cette fois une sous-information qu'un blog pourrait éventuellement corriger

MariaPia

Eric n'a pas dit que seuls les journalistes de métier apportent une réflexion pertinente. Il parle des moyens financiers pour la production de vraies enquêtes.
Et c'est malheureusement là que le bât blesse. Dans la plupart des rédactions, les ressources diminuent. Mettre un journaliste plusieurs semaines sur une enquête est devenue l'exception. Quelques grands médias américains peuvent encore se le permettre de temps à autre. Je me souviens d'une grande série du New York Times sur les rapports entre les races qui avait pris plus d'une année de recherches à plusieurs journalistes ! Il y a certes des exceptions en Europe avec Der Spiegel ou The Economist parmi les plus notoires.
Personnellement, je ne cesse de me battre pour obtenir les jours nécessaires à une enquête ou un reportage (je parle bien de jours). En général, je n'obtiens pas ce que je veux....Pour ma dernière enquête importante, j'ai mis six jours en sus de ma poche, par intérêt pour le sujet.
Le problème est là je crois, on fait tous de plus en plus du meta ou du relai d'informations vaguement enrichi de témoignages originaux et de moins en moins de recherches premières. Au vu des réductions de voilure dans la plupart des rédactions (américaines comprises), l'avenir n'est en effet pas rose pour le métier.

Robert Marchenoir

Bien d'accord avec Eric et Maria Pia. Tout le défi, pour les médias traditionnels, est de se réinventer pour s'articuler avec la blogosphère. Mais la baisse tendancielle des investissements rédactionnels est bien réelle, et elle est préoccupante dans tous les cas de figure.

PMB

Heu Sutor*,

Le ratio d’Eric Dupin « info 5%/commentaires le reste », je ne l’ai pas vu comme une critique des commentateurs.

Mais j’en ferai une, sans m’exclure de la troupe.

Un commentateur n’est pas un journaliste. Il n’a pas autant de sources, en tout cas autant de temps pour les explorer, ni autant de compétences pour les utiliser. Journaliste c’est un métier, avec une formation, commentateur ce n’est qu’une passion, même si le métier peut être exercé avec passion. Disant cela, je ne fais pas un complexe d’infériorité, je me rappelle seulement que chacun doit rester à sa place.

Or, lisant plusieurs blogues, je suis frappé du ton de certitude absolue de beaucoup de blogueurs. Avec eux tout a une explication et tout a une solution.

Alors, que faudrait-il ? (Tiens, pour commencer, se servir du conditionnel)
Nuancer, questionner, peser le pour et le contre, puis ne pas toujours s’obliger à choisir, non par faiblesse mais par prudence, réalisme et rigueur intellectuelle.

Vaste programme, dont je ne saurais m’exempter !

PS « peser le pour et le contre » : il faut savoir que penser et peser ont la même origine latine. Hé oui, la pensée, c’est ça : les deux plateaux d’un balance qu’on doit mettre en équilibre.

* Cher Sutor, ne prenez pas le relevé de cette coïncidence pour moquerie de ma part, mais le peintre Apelle, critiqué par un cordonnier sur tel point de sa toile, lui avait rétorque « Heu Sutor, ne supra crepidam ! » (Cordonnier, s’il te plaît, pas plus haut que la chaussure). Sur ces blogues, sachons rester cordonniers...

Ludovic Windsor

PMB, je trouve en effet qu'il y a une etrange ethique chez les bloggeurs francais. J'ai gratté le sujet ici
http://transmanches.blogspot.com/2006/03/usines-gaz.html
mais vais peut etre faire un post...

Fulcanelli, pardon, je suis un peu bouche, surtout tres bizi.... C'est vrai qu'il y a une place pour l'enrichissmeent des media traditionel. C'est ce que l'on appelle le web 2.0, ou le read/write web...

Siganus Sutor

PMB : « Sur ces blogues, sachons rester cordonniers... »

Tout à fait d’accord avec vous. Il est possible d’avoir l’impression qu’on essaye trop souvent de passer pour plus savant qu’on n’est en réalité, et d’une façon parfois péremptoire. D’où l’utilité de remettre parfois les choses en perspective pour les cordonniers — et pour les autres...
Il y a six jours de cela, sur un autre blog qu’il vous arrive de fréquenter il me semble, quelqu’un parlait d’ailleurs de cette histoire de chaussure, dans cette note-ci : http://correcteurs.blog.lemonde.fr/correcteurs/2006/03/alors_les_meufs.html

Pour ce qui est de la phrase d’Éric Dupin, je regrette de ne pas être du même avis que vous. “Seulement trois élèves de la classe ont fait preuve d’originalité dans leur composition.” : si c’était dit ainsi par un prof, on imagine que cela ne constituerait pas vraiment une parole parfaitement neutre. Mais peut-être l’auteur pourrait-il nous en dire davantage sur le fond de sa pensée ?

Eric Dupin

Bon, levons le malentendu.
D'abord, le chiffre de 5% des notes postées sur les blogs qui offrent une "information originale" ne reflète pas mon opinion personnelle, il est un des résultats de l'étude que je cite.
Ensuite, cette statistique renvoie à l'analyse des notes elles-mêmes des auteurs de blogs et non aux commentaires qui s'y ajoutent.
Enfin, par "information originale", il ne faut pas entendre réflexion de qualité mais apport d'éléments nouveaux de connaissance de la réalité. C'est ainsi que mes notes comportent très rarement des "informations originales", même si j'essaie - au risque de traiter les choses par le petit bout de la lorgnette pour certains - d'apporter une réflexion un tant soit peu originale. Je suis d'ailleurs ravi quand certains "commentaires" apportent, eux, des "informations originales" sous la forme de témoignages concrets ! Ce qui n'est pas exclusif des apports de la discussion argumentée dés lors qu'elle respecte les critères d'un minimum d'honnêteté intellectuelle et qu'elle ne verse pas dans l'agressivité et le sectarisme...

jib

Aprés quelques jours d'utilisation des files RSS, je constate à quel point vous avez raison Eric.

Ludovic Windsor

Eric,

J'ai fait un post sur le sujet ici:
Transmanches: Les bloggers et la presse

Qu'en pensez vous?

berlin

Gut!

Loïc

Oui, très bon cet article...
L'illusion d'être mieux ou plus informé...

Effectivement, on a une plus grande quantité d'information, mais c'est souvent très redondant...
Et, il y a de moins en moins d'enquêtes fouillés..
Le journalisme ne paye plus qu'au clic (donc à son titre accrocheur)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité