Ma Photo

septembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Peur de la jeunesse | Accueil | Intimidation religieuse »

31 janvier 2006

Commentaires

fradet

vox clamat in deserto nunc et sempre?

vladtepes

fine analyse et constat affligeant de notre portefeuille politique.
La droite la plus bête face à la gauche la plus inerte. Des politiciens deconectés des réalités et dotés d'une paire de canine à faire pâlir dracula en personne (mon oncle)
On s'accroche, on esquive, on fraude, on s'amnistie, on refraude, on parle beaucoup, on écoute pas, on entend ce qui nous arrange, on fait notre soupe, on ment oh oui on ment beaucoup, on agit en toute impunité, on médiatise, on achète, on fait peur, on tape, on crie mais au fond on est bien, on est plus nombreux avec l'europe et le français n'y comprend rien, de toutes façons on ne lui demande ps de comprendre mais de fermer sa g.. et de turbiner pour moins qu avant, on peut prendre l'électeur pour un con, ça marche et il en redemande, Juppé l'avait bien compris, le Français est une grande queule mais avec une petite mémoire.
bon pour la TVA il va falloir encore faire une pirouette....
Finalement on se demande si Chirac ne devient pas raisonnable, ou plutôt s'il n'est pas catastrophé de voir son entourage abuser de la crédulité (à limite) des français, et quelques méa culpa biens placés calmeront peut etre les foules.
bref, la classe politique actuelle s'accroche comme des moules à un rocher.
les votes sanctions ont autant d'impact qu un coup d'épée dans l'eau, les manifestations sont aussi efficaces, les syndicats ne répondent plus aux problèmes, qu elle est la solution?
un grand coup de balai;;;;;
une classe politique nouvelle et peau neuve
apres tout , imaginez vous un seul instant que vous ne fassiez pas votre travail, que ferait on de vous ? on vous vire , là , c'est pareil

Praxis

J'aimerais que, dès après 2007, le mandat unique soit rendu obligatoire (un principe constitutionnel peut-être ?). Ce serait déjà un grand pas de franchi !

Eczistenz

Oui c'est très français aussi cette culture du "caciquisme", qu'on retrouve à tous les niveaux... En France, si tu n'es pas 1/ un vieux, 2/ un homme et 3/ et appartenant à une "caste" de grande école, tu peux difficilement avoir un poste à responsabilité ni dans une entreprise, ni dans une administration, ni comme élu.
Evolution non programmée du système grandes écoles/ENA ? Un détournement de la démocratie représentative ?

matéo

Il n'y pas grand chose à ajouter à cet excellent article d'Eric Dupin. Ce particularisme franco-français est à ranger dans un "n" ième tiroir des exceptions dont notre pays regorge. Une des joyeuses résultantes de cette brillante approche de la démocratie est quand même 30 % de votes extrémistes, avec comme dernier avatar, faisant un tantinet désordre en Europe, le 21 avril 2002, et l'immixtion du leader nationaliste N'a qu'un oeil devant le représentant de la gauche démocratique (celui qu'avait vachement bien géré le pays par ailleurs, comme quoi !)Rien de moins pour the phare of the démocratie dans le monde qu'est notre bonne franchouillie.

Je penche pour ma part au delà du mandat unique (ce serait déjà pas mal) pour le "statut de l'élu" qui me semble être le meilleur garant de la représentativité de nos élus. Nos institutions ont grand besoin que la société civile entre en force dans les processus de la décison politique. Nul doute que nous devrions gagner en pragmatisme, et sortir des querelles de chapelle.


matéo

@Eczistenz
Pas de polémique, juste une petite remarque, je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de HEC, de Sup Aéro ou de Sup Agro au parlement. Je pense en revanche que les pros de la politique offre une trop grande uniformité de profil, essentiellement sciences Po, droit et ENA. Pas de richesse sans diversité, et "on n'y apprend pas à compter" mais à parler ...

Eczistenz

Vous avez raison bien sûr, je me permettais juste un parallèle avec d'autres domaines que le parlement en parlant d'esprits de "caste", dans d'autres secteurs.
Cette discussion pourrait encore une fois nous emmener sur la question des "modèles"... Un aspect qui me semble positif dans la flexibilité anglosaxonne c'est que ca permet d'être encore capable de faire confiance, d'embaucher des jeunes à des postes à responsabilité, qu'il y a plus souvent de nouveaux venus dans tous les domaines...

matéo

Ca y est ! Enfin un sujet qui fait l'unanimité. Voilà un axe de réforme rapide à mettre en place sans déclencher polémiques, querelles théoriques (et sodomies muscarines).

Eczistenz

Je vais passer pour un rustre mais... qu'est ce que ca veut dire muscarine ?

PMB

"sodomies muscarines" ! Je ne connaissais que "déshonorer le fondement des calliphoridés" !
Merci Matéo !

Pour Existenz : "musca" est le mot latin pour "mouche". Eric va m'interdire d'être plus clair, car son blogue est mieux tenu que la maison de Madame Claude - mais ça y est, votre religion, si je puis dire, est faite...

Eczistenz

OK Merci ¶R de la précision, je saisis mieux ;-)

farmer

Cette article devrait etre un passage oblige pour tout ceux qui veulent etudier la politique ou plutot la connaitre et l'observer.
Le mandat politique est un honneur pour tout homme qui est susceptible de l'executer.Afin d'inscrire une action politique dans le temps il est necessaire toutefois de bien connaitre l'institution ou la region geographique dans laquelle le dirigeant va evoluer.Dans cette argumentaire on peut penser que la longevite a un poste est un plus .Mais tout de meme, de la a y rester un demi siecle,s en est trop.Si la quatrieme republique a ete caracterisder par l epheredite de ces gouvernement , la cinquieme en a donner des dinosaures .En cela suivez mon regard vers l'elysee ou vers notre ex president ou encore les pasqua et l'on en oublie (en particulier les petits barons locaux installer dans de nombreux conseils general )
Ce debat sur la longevite doit se faire en parralele sur celui de la multiplicite des mandats.Prenons celui si cher a notre classe politique: celui de depute-maire .Dans sa pratique,c est une veritable aberration .Que voulez vous qu un responsable publique s occupent a la fois d une ville de plus de 10 000 hab et d une circonscription ? Cette accumulation de mandats (car ne parlonsp-as ceux provenant des conseils regionaux et des institances nationales ) n'a plus sa place dans notre societe ou le rapprochement avec le peuple est devenue une regle d'or .Parlez a un allemand de ce type de double mandat et il vous rira au nez .
Messieurs faites preuve d un peu d humilite svp.
Pour toutes interventions citoyennes: http://tecc.over-blog.com

Le cousin de Marseille

Du coq a l'ane:
Et si Eric Dupin nous livrait son sentiment sur l'inquietante affaire des "caricatures danoises" ? Silencieusement, voila un pays membre de l'UE contraint de mettre en berne la liberte d'expression de sa presse sous la pression de barbus chatouilleux...

Basta

Des mesures simples remettraient les choses dans la normale : non-cumul strict, nombre de mandats limité à 2 (fonctions exécutives) ou 3 (fonctions représentatives), statut de l'élu pour que les non-fonctionnaires puissent exercer un mandat sans préjudice. Mais comment croire que la classe politique contribuerait à cette oeuvre de démocratie qui la détruirait en tant que caste.

E Mainville

Si votre spirituel billet vise (habilement) le dénommé Jacques Chirac, alors bravo à vous de jeter une pierre de plus sur ce puissant en chute libre (et lente, très lente)! Mais d'autres, qui vont de rupture en réconciliation sur oreiller constatée par huissier et qui ne prennent le train pour Nice que devant les caméras, s'accrochaient déjà à un pouvoir qu'ils n'avaient pas encore dès l'âge prépubertaire...

Vince

Excellent article, l'impunité du chef de l'état à rendre des comptes de l'ensemble de ces casseroles ne fait que renforcer cette impression de décalage.
Les histoires politico judiciares des HLM de Paris sont tout aussi instructifs.
C'est d'un tristesse de voir encore Jack Lang pour ainsi dire en tête des sondages.
N'avons-nous pas les élus que nous méritons finalement ?

titou31

Je suis plus qu'en accord avec l'article d'Eric. Mais, pour aller dans le sens de Vince, les balkany, les Mélick, chirac et consort, ils ont été réélus, ils n'ont pas fait de putch.

Il de bon ton de tout mettre sur le dos de nos élites. Mais ce qui fait là différence avec d'autre démocratie (plus au nord...), c'est qu'un élu pris la main dans le sac, n'as plus aucune chance d'être élu. En plus, dès qu'un candidat est jeune (jeune, en politique, c'est moins de 50 ans...), on entend dire qu'il est trop jeune, qu'il manque d'éxperience, et ce autant de la part de certains journalistes que du citoyen lambda. On est peut-être prisonnier de l'image qu'on a de nos politiques : les hommes politiques sont vieux, un homme politique est forcément vieux... le serpent qui se mord la queue...

Nos élites sont sans doute responsable de beaucoup de chose, mais les responsables de nos élites c'est nous.

Joseph Tura

Mouais, la vieille rengaine...la longévité et la carrière ne me semblent pas le bon problème.

Tout l'histoire politique est traversée d'échecs et de bannissements. Le "choix" de Jospin en 2002 n'est pas plus honorable que la ténacité d'un Juppé. Les défaites électorales font partie de la vie et forgent le caractère. Les affaires judiciaires relèvent pour une part d'un hasard objectif dont les victimes-coupables ne doivent pas être déshonnorées. Le grand Clemenenceau a connu les deux sans qu'il faille le ranger parmi les médiocres.

Ce qui nous rend cette longévité moins supportable, c'est la médiocrité du personnel politique. La bonne question ne serait-elle celle des institutions monarchiques de la France qui fabrique, comme il se doit, des monarques et des serviteurs. Pensez une minutes à ce que sont les institutions locales de ce pays. Je suis collaborateur d'élu, je travaille tous les jour dans un univers institutionnel qui ignore la séparation des pouvoirs !!! En France, au XXIème siècle!!! A l'échelle du pays, comment le Parlement asservi par Michel Debré pourrait-il accoucher de législateurs gigantesques ? Quant au statut de l'élu, là aussi la rengaine. Rien ne facilitera l'exercice du mandat à un salarié du privé, la question est de le rendre plus difficile pour un salarié du public. Les Etats-Unis ont des revolving doors public-privé, nous avons des revolving doors politique-administration. Les effets pervers ne sont pas les mêmes et expliquent la différence de typologie entre nos hommes politiques.

Accélerer la circulation des mandats par des restrictions à la liberté de suffrage ne fera que favoriser la rotation au sein du marécage. Il me semble que la vraie question est plutôt d'aérer ce milieu par des travaux de génie hydrauliques et constitutionnels.

Bien sûr que le citoyen est responsable, mais ce sont d'abord les institutions qui structurent l'offre politique

Ludovic Windsor

Laurent Bervas appelle cela le systeme vieux:
http://www.blogwaves.com/2005/11/jospin_chirac_d.html

Voir aussi:
http://transmanches.blogspot.com/2005/12/gnration-vieux-et-chmage.html

Les deux blogs meriteraient de figurer dans ton blogroll :-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité