Ma Photo

février 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          

--------------------------

RECHERCHE

  • Google

----

Blog powered by Typepad

script mobile

« Le PS dans tous ses états | Accueil | Rita et Katrina »

20 septembre 2005

Commentaires

PMB

Cette façon de faire n'est pas nouvelle. Les historiens peuvent nous en dire sur la protection accordée à certains criminels nazis à partir de 1945. Plus près de nous, regardez ce qui s'est passé pour Touvier. Encore plus près, regardez comment l'Eglise a longtemps protégé ses prêtres pédophiles (jugement en cours à Caen)

Cela a à voir, en plus de la complaisance de certains pour tout ce qui pouvait être contre le communisme, décrété mal absolu, en plus de l'aveuglement pour le moins équivoque sur la pédophilie, avec une conception pervertie du pardon. Le pardon est un thème central du catholicisme, très beau s'il s'agit de sauver le pécheur repenti, pas du tout si c'est pour lui faire éviter la justice des hommes, et encore moins si, compatissant avec le coupable, on oublie la victime. Regardez comment, dans l'affaire de Caen, l'évèque a assuré publiquement l'accusé de sa compassion sans un mot pour sa victime. Des amis à moi vivent ça : le clergé visite régulièrement la famille de l'agresseur (emprisonné) de leur enfant, et n'est jamais venu les voir eux.

PMB

Quant à Carla del Ponte, qu'elle fasse comme moi : ne plus être catholique. Elle ne s'en portera que mieux.

PO

D'autres informations à ce sujet : http://fr.news.yahoo.com/050920/5/4lfdb.html

Michel

PMB, d'accord avec votre premier commentaire. J'avais envie de dire la même chose, mais pas aussi bien.

Fred

Dans le lien donné par PO, il est aussi dit que le Vatican a demandé des preuves à Madame Del Ponte, qu'elle n'a pas donné.

PMB

Si Madame Del Ponte avait ces preuves, elle n'irait pas les demander. Logique, non ?

Eric Dupin

Si Carla del Ponte savait précisément où se cache Gotovina, elle n'aurait pas besoin de l'aide du Vatican. Sa demande d'une "preuve" est un signe de mauvaise foi évidente...

VisioH

Bravo Eric DUPIN, c'est parfaitement résumé : c'est de la "mauvaise foi".
Cela reste cependant moins grave que le sida en Afrique...
L'église fait fausse route et continue de perdre ses adeptes au fur et à mesure que le niveau de l'éducation de ceux ci progresse. J'espère que Madame Carla Del Ponte conservera sa foi en la justice et sera opiniatre dans sa quête.

sarko

"Ne plus etre catholique..."
Catholique veux dire "pour le monde".
Ce n est pas parce que des instances religieuses du plus haut niveau sont corrompues que les bons cathos doivent renier la religion du Christ...qui est un type fabuleux à étudier....(j aime savoir qu il a montré qu une femme dite "de petite vertue" ne valait pas moins qu'une autre...)
les vrais les bons, eux qui savent que Dieu n'est pas dans des temples, des eglises, mais en soit, ceux là condamneront toujours toute dérive. Je ne me sens d aucune religion mais messager du message du Christ, oui...L Eglise Catholique me semble encore être la moins pire des 3 monotheismes...malgré cela, et cela n excuse bien sur pas ces actes criminels de pedophilie répétés qui semblaient faire partie de la culture de certains pretres.
Cordialement.
Stephane Cardonel

http://sarko.blogmilitant.com

Muriel Bastien

Rien à voir avec l'objet de cette note mais malgré tout, avec l'une des vôtres : depuis deux jours, la CGT paralyse la SNCM et laisse en souffrance quelque 1 500 passagers ...
Alors, "Ubu dans la presse" ou aussi dans les ports ?

Et puis tout de même et à propos, Radovan Karadzic : qui sont ses protecteurs, sous quelle robe religieuse se cache-t-il ? La cache de l'un n'excusant pas celle de l'autre...Un Vatican, des criminels.
M.B

PMB

C'est vrai que l'Eglise serbe, pour ce qui est d'avoir béni les feux de l'enfer nationaliste, n'a laissé le goupillon à personne.

jacques

En ce qui concerne les preuves, est-ce qu'il ne s'agirait pas, à tout le moins, d'éléments tangibles pour appuyer ses accusations ? Elle n'est pas non plus infaillible, Carla, elle...

Anton

L'opération Oluja qui a permis en août 1995 de reprendre les territoires de Krajina tenus par les séparatistes serbes était coordonnée par Ante Gotovina. Comme dans toute opération militaire d'envergure, des civils ont trinqué (quand l'OTAN intervient on ne dit pas des crimes mais des dommages collatéraux) et il y a eu exode. Sur les pertes civils serbes, Human Rights Watch a sorti un très bon rapport disponible sur le Net.

Imputer la responsabilité des pertes civiles à Gotovina prête à sourire. Dans ce cas, pourquoi ne pas imputer aux généraux de l'OTAN, la responsabilité de l'exode des Serbes et Roms du Kosovo et des massacres perpétrés dans le sillage du déploiement des troupes de l'OTAN. Certes, on voit mal Carla Ponte allait chatouiller l'OTAN... Et puis, à l'heure de la "grande Europe", Gotovina fait partie des "icônes" que l'on rêve de voir sacrifier sur l'autel étoilé, histoire de tenter de faire abjurer aux croates leur nationalisme et de donner une "leçon" aux peuples des Balkans. Entre l'Europe qui impose et la Croatie, les Croates feront vite leur choix, expérience yougoslave oblige ...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

France Identitaire

  • Je publie le 2 février 2012 "La France identitaire - enquête sur la réaction qui vient" aux éditions La Découverte. Un site est consacré à ce livre où vous trouverez la quatrième de couverture, la table des matières, l'introduction et une revue de presse qui sera mise à jour progressivement. Vous pouvez lire aussi des extraits du chapitre consacré à la gauche publiés sur Slate.fr.

Suivez-moi sur Twitter

Publicité